Vous êtes ici : PassionPorsche >

video

Is the 981 GTS Peak Modern Porsche?

Turbocharging did not gain the Boxster and Cayman any fans. The models kindly picked up 911 fans’ spare derision when the transaxle cars left production in the mid-1990s, and have carried the torch of poor public perception from their predecessors. Real enthusiasts should only be buying 911s after all, or so the line goes. Despite having something of an optics problem right from the outset the cars have always been built upon an excellent foundation, with enviable driving dynamics and a sonorous, if not always powerful, flat-six.

JayEmm likes to couple clickbait with calm reasoning, which gives him a leg up on most Youtubers. To be clear he is saying the 981 GTS is the only modern Porsche he would buy, not the only one you should buy, and that mostly comes down to Jay not being the biggest 911 fan. The man daily drove an Exige for quite some time, which makes me think he’s made an honest assessment of himself as someone who does not need a back seat.

He rather rightly points out the existence of the 718 Boxster and Cayman’s flat-four gave their six-cylinder immediate predecessors something of a boost on the secondhand market. Buyers who were in for the noise and the character of a Boxster were not easily wowed by the new car, despite it improving on paper in virtually every metric. The sound of the flat-four was too Subaru-like, and the whole package lacked the effortless smoothness of the old mill. The GT3-mimicking GT4 and Spyder seek to change that.

But does that make the 981 the pick of Porsche’s recent past? At present 981 Boxster and Cayman GTS models on classifieds sites are sitting in the high $50k range and even into the low $70k range with modest miles. That sort of pricetag knocks on the door of cars like the 997 Turbo or any number of 991.1 911s. Indeed, that sort of pricetag will by very nice 996 GT3 with some money left over.

That said, where do you stand on JayEmm’s assessment? Is the 981 Boxster GTS the modern Porsche to own?

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Vidéo : la fantastique publicité Porsche du Super Bowl LIV

Dans la nuit du dimanche 2 février au lundi 3, le Super Bowl LIV verra s’affronter les Chiefs de Kansas City et les 48ers de San Francisco. Porsche profitera de cet événement planétaire pour diffuser une publicité qui met en scène différents modèles du constructeur allemand dont la Porsche Taycan. Pour retrouver une vidéo commerciale […]

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 718 Cayman & Boxster GTS 4.0 : Pour le plaisir du flatsix atmo

Depuis quelques temps, il se murmurait que Porsche travaillait au développer d’une nouvelle version des 718 Cayman et Boxster GTS propulsées par le H6 4.0 L en version atmosphérique.
Les rumeurs sont devenues une réalité ce jour avec la présentation officielle des nouvelles Porsche 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 à moteur flatsix de 400 ch.
L’arrivée au catalogue de cette nouvelle version GTS 4.0 ne signifie pas la disparition de la version GTS à moteur Flatfour 2.5 L Turbo de 365 ch qui servira désormais d’entrée de gamme à la lignée GTS.

C’est donc avec plaisir que les porschistes vont retrouver le même moteur que sur les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder mais dans une version légèrement moins puissante que les versions pré-citées.

Une allure très… GTS

L’apparence des nouvelles 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 reprend les mêmes éléments que sur les GTS 2.5. On retrouve retrouve ainsi une dominante noires pour les prises d’air, les fonds des phares mais aussi des feux, l’encadrement des vitres ou les sorties d’échappement.
Au chapitre des différences, on notera que les deux sorties rondes de l’échappement ne sont plus centrales mais séparées.
Les jantes alu de 20 pouces (chaussées en 235/35 R20 à l’avant et 265/35 R20 à l’arrière) sont elles aussi peintes en noir satiné mais en option, d’autres modèles de roues en 20 pouces sont proposés aux acheteur.
Ces jantes alu à 10 branches (modèle « 718 Sport ») masquent à peine les étriers de freins peints en rouge.

Sous le capot arrière bat le coeur des 718 GTS 4.0

Les amateurs de la sportive stuttgartoise vont être heureux de voir sous le capot arrière, le flatsix de 3.995 cm3 présent sur les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder.
Toutefois, pour établir une hiérarchie dans la sportivité de la gamme 718, Porsche a fait le choix de proposer une version du H6 atmo’ légèrement moins pêchue que sur la GT4.
En arrivant sur la GTS 4.0, le moteur voit sa puissance réduite de 20 ch et passer de 420 à 400 ch. Cette puissance est obtenue au régime moteur de 7.000 trs/min.
Le couple est fixé à 420 Nm, disponibles entre 5.000 et 6.500 trs. La zone rouge du compte tours et du moteur est fixée à 7.800 trs/min.
Ce flatsix est accolé à une classique BVM6.
Une ligne d’échappement sport à clapet est installée sur ce modèle afin de profiter au mieux des vocalises du 6 à plat atmosphérique.

Les deux modèles sont équipés en série de la suspension active aux réglages adaptés (Porsche Active Suspension Management ou PASM) à cette motorisation. Grâce à elle, la hauteur de caisse peut être rabaissée de 20 mm. Porsche a installé un différentiel arrière mécanique à glissement limité et, moyennant un supplément financier, on peut disposer en option des disques de freins en carbone céramique ou Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB).
Le système Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel arrière à glissement limité mécanique est lui aussi de la partie sur les GTS 4.0.
Le Pack Sport Chrono de série offre un réglage encore plus incisif du châssis, du moteur et de la boîte de vitesses. En plus du chronomètre et des 4 modes de conduite sélectionnables sur le volant Sport , il comporte une suspension dynamique de la boîte de vitesse.
D’origine, les ralentissements sont assurés par des freins à étriers fixes monoblocs en aluminium à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière. Ils pincent des disques ventilés et perforés de 350 mm de diamètre à l’avant et de 330 mm à l’arrière.
La direction assistée électromécanique à pas variable et asservie à la vitesse est de série sur ces 718 GTS 4.0.
Bien sur, le Porsche Stability Management (PSM) incluant l’ABS et les fonctions de freinage avancées et de sécurité est livré d’origine.

De belles performances

Les nouvelles Porsche 718 GTS 4.0 annoncent un poids à vide de 1.480 kg, un Cx de 0.31 pour le coupé et 0.32 pour la version découvrable.
Les deux modèles revendiquent un rapport poids/puissance de 3.7 kg/ch ce qui leur permet d’offrir de belles performances.

La Vmax est fixée à 293km/h. Il faut à peine 4.5 secondes pour passer le cap des 100 km/h, 9.2 secondes pour arriver à 160 km/h et 14.1 secondes pour parvenir à 200 km/h. L’exercice du 60 à 120 km/h en 5eme est expédié en 6.0 secondes.
Les nouveautés Porsche sont bien évidemment homologuées Euro6d-Temp/WLTP.
La consommation mixte est fixée à 8.1 L/100 km et les émissions de CO2 s’établissent à 246 g/km ce qui gratifiera cette Porsche 718 GTS 4.0 d’un gros malus écologique.

Luxe et sportivité à bord

En accédant à bord de ces nouvelles 718 GTS 4.0 , on redécouvre les sièges Sport Plus (de série), qui selon les envies des clients peuvent être habillés de cuir, d’Alcantara ou d’une sellerie bi-matière.
Le volant Sport multifonctions à trois branches, la console centrale sont eux aussi recouverts d’Alcantara. Ce matériaux est aussi présent sur le levier de vitesses, les contre-portes et le ciel de toit. Les appuie-tête arborent les inscriptions «GTS» brodées et ceci quelque soit le type de siège.
Avec la 718 GTS 4.0, on découvre le nouveau Pack intérieur GTS disponible en option qui renforce, selon Porsche, le caractère et la sportivité des deux modèles.
Le constructeur de Zuffenhausen met en avant le caractère des autos grâce à l’effet de la teinte contrastante Rouge Carmin ou Craie dans l’habitacle et la sportivité, grâce aux équipements additionnels en Alcantara qui sont associés avec l’intérieur en cuir noir intégrale et les baguettes décoratives en fibre de carbone.

Le système d’infotainment PCM (Porsche Communication Management) avec écran tactile en 7 pouces est aussi livré de série. En choisissant le pack Sport Chrono, on dispose de l’application Porsche Track Precision.
Celle-ci, en combinaison avec l’option de navigation incluant le Porsche Connect, permet d’enregistrer les temps au tour et les données de conduite notamment lors de sessions sur piste.

Les Porsche 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 en vidéo de promo 

Les deux nouvelles Porsche 718 devraient faire leur première apparition publique lors du prochain salon de Genève et elles seront commercialisées dans la foulée aux tarifs français suivants :

  • Porsche 718 Cayman GTS 4.0 : à partir de 83.779€ (hors option et hors malus écolo)
  • Porsche 718 Boxster GTS 4.0 : à partir de 85.819€ (hors option et hors malus écolo)

Via Porsche, Youtube.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Don’t Tell Anyone How Great The 986 Boxster Is

The 986 Boxster is a gem, but don’t tell anyone how great it is. For those of us who know, this is one of the greatest Porsches to drive, own, and enjoy. It’s truly a sports car you can drive everyday [I can confirm, I daily drove a 986 for several years!]. Right now the 986 is one of the best values in sports car ownership on the market today. Sure, there are a few things that can go wrong with them, but by this point most cars have either been upgraded or had these quibbles fixed. If you find the right one it could serve you very well for a very long time for not very much money. But, really, don’t tell anyone how great it is, or it won’t be a bargain anymore.

Here is a great story of a great owner doing the necessary fixes to a broken Boxster himself to get it back right again. In this case the cylinder head cracked, which can certainly happen, but isn’t a common complaint among M96 engine owners. Instead of dropping the $13,000 that the local Porsche dealer wanted for the repair, this Porsche fanatic decided to undertake the process himself. By this point if you’re interested in a twenty year old sports car, you either have lots of expendable cash, or you’re reasonably mechanically inclined. Personally, I’d have no qualms undertaking a cylinder head swap myself, as these cars are really not that difficult to work on. Of course, it would be an engine-out procedure, but that’s probably the most daunting part of it. If you take your time and make it work, it’s reasonably easy to make a big repair.

Anyway, repairs aside, the early Boxsters are so delightful to drive that they’re really worth any pain in the neck they might give you. I haven’t experienced any pains of ownership with the M96 engine, but if I had, I’d still probably repair it and keep on trucking for another several years of ownership. If they’re properly maintained and not overly stressed, these cars require little more than fuel, oil changes, and the occasional set of tires.

Don’t take my word for it, listen to this owner tell his tale on the newest episode of Hello Road. (If you’re not subscribed, I highly recommend it. Ethan is a master of the medium.)

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche en a fini avec la 911 (Typ 991)

La Porsche 911 (Typ 991), c’est définitivement terminé.
La dernière 911 Speedster de ce type est sortie de chaîne de fabrication en cette fin de semaine et referme l’aventure de cette version 991 ouverte en 2011.
La sportive découverte biplace n’était pas seulement le dernier dérivé de la génération 991, il est également devenu le dernier modèle de la série à être fabriqué.
Ce Speedster 911 marque une nouvelle étape dans l’histoire de 911 qui laisse l’entière place à la version 992 arrivée sur le marché il y a un an.

Un beau succès cette 991

Ce sont 1.948 exemplaires de la 911 Speedster( en référence à l’année de lancement de la 356) qui sont sortis de l’usine de Zuffenhausen, près de Stuttgart, le fief de la marque allemande.
En huit années, Porsche aura fabriqué quelques 233.540 unités de cette 911 Typ 991 soit une moyenne annuelle de 29.193 exemplaires.

Le mot officiel

Chez Porsche, Michael Steiner, la patron de la R&D a déclaré : «Porsche est synonyme de tradition et d’innovation. Cela ne se reflète nulle part plus clairement que dans le cœur de la marque, c’est à dire la 911.
La 911 a remplacé la 356 en 1963 et, durant les décennies qui ont suivi, notre modèle de moteur arrière est devenu une icône inégalée dans le monde des voitures de sport. La génération 991 en particulier a établi de nouveaux standards en termes de performances, de maniabilité, de sécurité et d’efficacité.
Cela me remplit de fierté, ainsi que d’un peu de tristesse, de devoir envoyer à la retraite cette version aboutie et racée. Pour ma part, je peux dire que la 991 m’a procuré un énorme plaisir durant toutes ces années. »

Des photos de la dernière 911 Speedster fabriquée cette semaine à Zuffenhausen, le berceau de la 911.

Pour le plaisir de la redécouverte de la 911 Typ 991, des images officielles d’une version normale en livrée noire avec intérieur en cuir beige

 

Quelques modèles qui ont marqué 8 années de vie

De cette Porsche 911 Typ 991, on gardera à l’esprit quelques belles versions comme la Targa, la « Personally built by 5 Million Porsche Fans », la « 50 Years Edition », la GTS Club Coupe avec « Ducktail », la Martini Racing, la Carrera GTS Coupe « Rennsport Reunion », la R, la R « Tribute to Steve McQueen », la 911 « One million », la GT2 RS 700 ch, la GT3 Touring Package et la GT3 RS.
Ceci sans oublier les nombreuses versions produites dans le cadre d’une série limitée ou pour remettre en avant le modèle sur certains marchés.

 

Bref retour vidéo sur la Porsche 911 et évolution entre 1963 et 2011, année du lancement de la 991.

Une belle version de la 911 tire donc sa révérence en cette fin d’année 2019
Toute la place est désormais donnée à la 992 dont nous devrions découvrir plusieurs versions et évolutions durant l’année 2020.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Amazon business

Audible