Vous êtes ici : PassionPorsche >

Stuttgart

Porsche 718 Cayman & Boxster GTS 4.0 : Pour le plaisir du flatsix atmo

Depuis quelques temps, il se murmurait que Porsche travaillait au développer d’une nouvelle version des 718 Cayman et Boxster GTS propulsées par le H6 4.0 L en version atmosphérique.
Les rumeurs sont devenues une réalité ce jour avec la présentation officielle des nouvelles Porsche 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 à moteur flatsix de 400 ch.
L’arrivée au catalogue de cette nouvelle version GTS 4.0 ne signifie pas la disparition de la version GTS à moteur Flatfour 2.5 L Turbo de 365 ch qui servira désormais d’entrée de gamme à la lignée GTS.

C’est donc avec plaisir que les porschistes vont retrouver le même moteur que sur les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder mais dans une version légèrement moins puissante que les versions pré-citées.

Une allure très… GTS

L’apparence des nouvelles 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 reprend les mêmes éléments que sur les GTS 2.5. On retrouve retrouve ainsi une dominante noires pour les prises d’air, les fonds des phares mais aussi des feux, l’encadrement des vitres ou les sorties d’échappement.
Au chapitre des différences, on notera que les deux sorties rondes de l’échappement ne sont plus centrales mais séparées.
Les jantes alu de 20 pouces (chaussées en 235/35 R20 à l’avant et 265/35 R20 à l’arrière) sont elles aussi peintes en noir satiné mais en option, d’autres modèles de roues en 20 pouces sont proposés aux acheteur.
Ces jantes alu à 10 branches (modèle « 718 Sport ») masquent à peine les étriers de freins peints en rouge.

Sous le capot arrière bat le coeur des 718 GTS 4.0

Les amateurs de la sportive stuttgartoise vont être heureux de voir sous le capot arrière, le flatsix de 3.995 cm3 présent sur les 718 Cayman GT4 et 718 Spyder.
Toutefois, pour établir une hiérarchie dans la sportivité de la gamme 718, Porsche a fait le choix de proposer une version du H6 atmo’ légèrement moins pêchue que sur la GT4.
En arrivant sur la GTS 4.0, le moteur voit sa puissance réduite de 20 ch et passer de 420 à 400 ch. Cette puissance est obtenue au régime moteur de 7.000 trs/min.
Le couple est fixé à 420 Nm, disponibles entre 5.000 et 6.500 trs. La zone rouge du compte tours et du moteur est fixée à 7.800 trs/min.
Ce flatsix est accolé à une classique BVM6.
Une ligne d’échappement sport à clapet est installée sur ce modèle afin de profiter au mieux des vocalises du 6 à plat atmosphérique.

Les deux modèles sont équipés en série de la suspension active aux réglages adaptés (Porsche Active Suspension Management ou PASM) à cette motorisation. Grâce à elle, la hauteur de caisse peut être rabaissée de 20 mm. Porsche a installé un différentiel arrière mécanique à glissement limité et, moyennant un supplément financier, on peut disposer en option des disques de freins en carbone céramique ou Porsche Ceramic Composite Brake (PCCB).
Le système Porsche Torque Vectoring (PTV) avec différentiel arrière à glissement limité mécanique est lui aussi de la partie sur les GTS 4.0.
Le Pack Sport Chrono de série offre un réglage encore plus incisif du châssis, du moteur et de la boîte de vitesses. En plus du chronomètre et des 4 modes de conduite sélectionnables sur le volant Sport , il comporte une suspension dynamique de la boîte de vitesse.
D’origine, les ralentissements sont assurés par des freins à étriers fixes monoblocs en aluminium à 6 pistons à l’avant et 4 à l’arrière. Ils pincent des disques ventilés et perforés de 350 mm de diamètre à l’avant et de 330 mm à l’arrière.
La direction assistée électromécanique à pas variable et asservie à la vitesse est de série sur ces 718 GTS 4.0.
Bien sur, le Porsche Stability Management (PSM) incluant l’ABS et les fonctions de freinage avancées et de sécurité est livré d’origine.

De belles performances

Les nouvelles Porsche 718 GTS 4.0 annoncent un poids à vide de 1.480 kg, un Cx de 0.31 pour le coupé et 0.32 pour la version découvrable.
Les deux modèles revendiquent un rapport poids/puissance de 3.7 kg/ch ce qui leur permet d’offrir de belles performances.

La Vmax est fixée à 293km/h. Il faut à peine 4.5 secondes pour passer le cap des 100 km/h, 9.2 secondes pour arriver à 160 km/h et 14.1 secondes pour parvenir à 200 km/h. L’exercice du 60 à 120 km/h en 5eme est expédié en 6.0 secondes.
Les nouveautés Porsche sont bien évidemment homologuées Euro6d-Temp/WLTP.
La consommation mixte est fixée à 8.1 L/100 km et les émissions de CO2 s’établissent à 246 g/km ce qui gratifiera cette Porsche 718 GTS 4.0 d’un gros malus écologique.

Luxe et sportivité à bord

En accédant à bord de ces nouvelles 718 GTS 4.0 , on redécouvre les sièges Sport Plus (de série), qui selon les envies des clients peuvent être habillés de cuir, d’Alcantara ou d’une sellerie bi-matière.
Le volant Sport multifonctions à trois branches, la console centrale sont eux aussi recouverts d’Alcantara. Ce matériaux est aussi présent sur le levier de vitesses, les contre-portes et le ciel de toit. Les appuie-tête arborent les inscriptions «GTS» brodées et ceci quelque soit le type de siège.
Avec la 718 GTS 4.0, on découvre le nouveau Pack intérieur GTS disponible en option qui renforce, selon Porsche, le caractère et la sportivité des deux modèles.
Le constructeur de Zuffenhausen met en avant le caractère des autos grâce à l’effet de la teinte contrastante Rouge Carmin ou Craie dans l’habitacle et la sportivité, grâce aux équipements additionnels en Alcantara qui sont associés avec l’intérieur en cuir noir intégrale et les baguettes décoratives en fibre de carbone.

Le système d’infotainment PCM (Porsche Communication Management) avec écran tactile en 7 pouces est aussi livré de série. En choisissant le pack Sport Chrono, on dispose de l’application Porsche Track Precision.
Celle-ci, en combinaison avec l’option de navigation incluant le Porsche Connect, permet d’enregistrer les temps au tour et les données de conduite notamment lors de sessions sur piste.

Les Porsche 718 Cayman et Boxster GTS 4.0 en vidéo de promo 

Les deux nouvelles Porsche 718 devraient faire leur première apparition publique lors du prochain salon de Genève et elles seront commercialisées dans la foulée aux tarifs français suivants :

  • Porsche 718 Cayman GTS 4.0 : à partir de 83.779€ (hors option et hors malus écolo)
  • Porsche 718 Boxster GTS 4.0 : à partir de 85.819€ (hors option et hors malus écolo)

Via Porsche, Youtube.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche : Encore une belle année 2019

Jusqu’à maintenant, et ce, depuis quasiment une décennie, les années se suivent et se ressemblent pour le constructeur allemand, les ventes progressent chaque année.
L’année 2019 n’échappe donc pas aux habitudes prises il y a quelques années puisque Porsche a vu ses ventes et livraisons croître de 10% par rapport à celles de 2018.

Le constructeur de voitures de sport de Zuffenhausen est au mieux en terme de vente puisqu’en 2019, Porsche a livré 280.800 véhicules à ses clients, soit 10% de plus que l’année précédente.
Les SUV Cayenne et Macan séduisent toujours autant et ont, en 2019, connu une croissance importante.

Plus des deux tiers des ventes sont des SUV

Porsche a ainsi livré 92.055 Cayenne dans le monde, soit une augmentation de 29% d’une année sur l’autre.
Porsche note aussi que depuis le printemps dernier, les Cayenne PHEV et Cayenne Coupé rencontrent eux aussi le succès.
Par ailleurs, la marque a livré quelques 99.944 Macan en 2019 ce qui représente une augmentation de 16% par rapport à 2018.
Ainsi les deux SUV de la firme automobile représentent à eux seuls 68.37% des ventes.
Les 88.801 ventes restantes se répartissent entre les 718, Panamera et bien évident 911.

Une croissance plus forte en Allemagne et en Europe

C’est sur sont marché intérieur et sur l’ensemble du marché européen que Porsche a généré la plus forte croissance en 2019 avec un plus de 15% d’augmentation des ventes et ce, malgré la fin de l’offre diesel.
En 2019 Porsche a livré 31.618 véhicules en Allemagne et 88.975 véhicules dans toute l’Europe.
Le constructeur enregistre par ailleurs une augmentation sur ses deux principaux marchés que sont la Chine et les Etats Unis.
En Chine, 86.752 véhicules ont été mis à la route ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à 2018.
Aux USA, Porsche a également augmenté ses chiffres de livraison de 8% pour atteindre quelques 61.568 ventes en un an.
Enfin, 116.458 véhicules Porsche ont été livrés dans le reste du monde c’est à dire dans les régions Asie-Pacifique, Afrique et Moyen-Orient ce qui représente une augmentation des ventes de 7% par rapport à l’année précédente.

Le tableau des ventes Porsche en 2019


En France, Porsche a livré 5.572 véhicules en 2019 ce qui représente une augmentation des ventes de 22 %. Cette forte progression est étonnante mais aussi la preuve que la marque plait.
Après ce qu’on pensait être un gros passage à vide du fait de l’entrée en vigueur de la norme WLTP et de la disparition des versions diesel, la firme allemande est repartie de plus belle à la conquête du marché français. Elle y a connu un beau succès l’an passé comme en témoigne cette augmentation des ventes de 1.226 unités en une année.

Les propos officiels

Detlev von Platen, un des membres de la direction générale des ventes et du marketing de Porsche a déclaré : « Nous sommes ravis de ce beau résultat qui montre l’enthousiasme des clients dans le monde pour nos voitures et nous sommes également fiers d’avoir renforcé l’attrait de notre marque et fait évoluer l’expérience client avec de nouvelles approches.
Nous sommes optimistes pour l’année à venir et nous pensons pouvoir maintenir les niveaux élevés de demande en 2020, notamment grâce à une multitude de nouveaux modèles et un carnet de commandes plein pour la Taycan. »

Si Porsche maintient le rythme en 2020 grâce à une offre étoffée et diversifiée et si l’on ajoute les quelques 30.000 réservations de la nouvelle berline électrique Taycan, la marque allemande devrait passer les 300.000 ventes cette année. Si l’affaire vient à se confirmer dans douze mois, ce serait un résultat exceptionnel pour un constructeur dont la gamme débute à près de 60.000€.

Via Porsche.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche en a fini avec la 911 (Typ 991)

La Porsche 911 (Typ 991), c’est définitivement terminé.
La dernière 911 Speedster de ce type est sortie de chaîne de fabrication en cette fin de semaine et referme l’aventure de cette version 991 ouverte en 2011.
La sportive découverte biplace n’était pas seulement le dernier dérivé de la génération 991, il est également devenu le dernier modèle de la série à être fabriqué.
Ce Speedster 911 marque une nouvelle étape dans l’histoire de 911 qui laisse l’entière place à la version 992 arrivée sur le marché il y a un an.

Un beau succès cette 991

Ce sont 1.948 exemplaires de la 911 Speedster( en référence à l’année de lancement de la 356) qui sont sortis de l’usine de Zuffenhausen, près de Stuttgart, le fief de la marque allemande.
En huit années, Porsche aura fabriqué quelques 233.540 unités de cette 911 Typ 991 soit une moyenne annuelle de 29.193 exemplaires.

Le mot officiel

Chez Porsche, Michael Steiner, la patron de la R&D a déclaré : «Porsche est synonyme de tradition et d’innovation. Cela ne se reflète nulle part plus clairement que dans le cœur de la marque, c’est à dire la 911.
La 911 a remplacé la 356 en 1963 et, durant les décennies qui ont suivi, notre modèle de moteur arrière est devenu une icône inégalée dans le monde des voitures de sport. La génération 991 en particulier a établi de nouveaux standards en termes de performances, de maniabilité, de sécurité et d’efficacité.
Cela me remplit de fierté, ainsi que d’un peu de tristesse, de devoir envoyer à la retraite cette version aboutie et racée. Pour ma part, je peux dire que la 991 m’a procuré un énorme plaisir durant toutes ces années. »

Des photos de la dernière 911 Speedster fabriquée cette semaine à Zuffenhausen, le berceau de la 911.

Pour le plaisir de la redécouverte de la 911 Typ 991, des images officielles d’une version normale en livrée noire avec intérieur en cuir beige

 

Quelques modèles qui ont marqué 8 années de vie

De cette Porsche 911 Typ 991, on gardera à l’esprit quelques belles versions comme la Targa, la « Personally built by 5 Million Porsche Fans », la « 50 Years Edition », la GTS Club Coupe avec « Ducktail », la Martini Racing, la Carrera GTS Coupe « Rennsport Reunion », la R, la R « Tribute to Steve McQueen », la 911 « One million », la GT2 RS 700 ch, la GT3 Touring Package et la GT3 RS.
Ceci sans oublier les nombreuses versions produites dans le cadre d’une série limitée ou pour remettre en avant le modèle sur certains marchés.

 

Bref retour vidéo sur la Porsche 911 et évolution entre 1963 et 2011, année du lancement de la 991.

Une belle version de la 911 tire donc sa révérence en cette fin d’année 2019
Toute la place est désormais donnée à la 992 dont nous devrions découvrir plusieurs versions et évolutions durant l’année 2020.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Taycan : Les livraisons reportées à cause d’un problème industriel

Il semble que la mise en production d’une voiture électrique soit tout sauf quelque chose de simple ou d’évident comme c’est généralement le cas pour une voiture dite « thermique ».
Les Audi e-tron, Tesla Model 3, Jaguar I-Pace, Mercedes-Benz EQC ont toutes connu des démarrages difficiles ou pour le moins laborieux. Les livraisons laborieuses de la Renault Zoé à ses débuts furent aussi du même tonneau.
C’est désormais au tour de Porsche d’avoir quelques soucis avec les premières livraisons de sa grande berline électrique Taycan, officiellement en raison d’une complexité industrielle.

Des livraisons printanières

Si on en croit les éléments disponibles, cette fameuse complexité industrielle devrait entraîner un retard d’une dizaine de semaines pour les premières livraisons de la Taycan.
Ainsi ceux qui espéraient avoir leur berline électrique une fois le réveillon et la fête des rois passés vont devoir attendre au moins jusqu’aux premiers jours du printemps 2020 pour pouvoir prendre possession de leur nouvelle voiture.

Porsche ne donne pas vraiment d’explications aux clients en attente de la livraison de leur voiture, toutefois il s’est fendu d’un courrier dans lequel il explique que la voiture est nouvelle, que l’usine est nouvelle, que fabriquer un véhicule électrique n’est pas chose aisée et donc les autos auront au moins 2 à 3 mois de retard en fabrication.
Le mail ne donne aucune précision sur les raisons de ce délai supplémentaire (problème lié à un sous traitant ? problème de réglage de la chaîne de fabrication ? problème d’approvisionnement en batterie ?) .
Ci dessous, le mail originel envoyé aux clients norvégiens, puis sa traduction en français.

Le mail en français :

Retards de production

La Taycan est notre première voiture de sport entièrement électrique, développée à partir d’une feuille blanche et fabriquée dans une toute nouvelle usine. Tous les employés de Porsche ont travaillé sans relâche pour commencer à livrer la Taycan comme prévu en janvier.

Néanmoins, en raison de la complexité énorme de la production de la Taycan, force est de constater que, malheureusement, les dates de livraison sont quelque peu retardées.

L’affaire sera donc à suivre durant l’hiver prochain afin de savoir si les nouveaux délais annoncés sont tenus ou si des problèmes persistent du coté de la production du modèle.

Via Porsche, Electrek.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche : La famille Taycan s’agrandit avec l’arrivée de la 4S

Comme annoncé il y a quelques mois déjà, lors des événements et conférences qui ont précédé le lancement de la première Porsche électrique, la gamme de la nouvelle berline écologiquement « acceptable » se déploie.
Après la présentation des Taycan Turbo et Turbo S, le constructeur allemand dévoile ce lundi une nouvelle du modèle, la Taycan 4S qui vient se positionner plus bas en gamme.

Une version plus accessible

Si la nouvelle Taycan, dans ses versions Turbo et Turbo S, a séduit les essayeurs notamment pour son design, ses capacités routières et ses performances, elle a aussi fait l’unanimité « contre elle » pour sa tarification excessive qui fait paraître peu onéreuse une Tesla Model S P100D.
Ainsi, avant la présentation dans les prochains mois des Taycan S et même « Base », Porsche présente la Taycan 4S qui est désormais l’accès à la gamme de la berline électrique de luxe.

4S = moins de kW

Outre ses jantes alu de série différentes et ses logos spécifiques, la nouveauté se distingue des versions Turbo et Turbo S par ses motorisations et son autonomie.
La Posche Taycan 4S est proposée en deux versions avec deux batteries différentes.
Il existe désormais une Taycan 4S Performance qui revendique une puissance de 390 kW (530 ch) et une Taycan 4S Performance Plus qui annonce 420 kW (571 ch). Les deux versions sont dotées en série d’une batterie d’une capacité de 79.2 kWh.
Les performances sont de bon niveau avec un exercice du 0 à 100 km/h réalisé en 4.0 secondes (versus contre 3.2 secondes pour la Taycan Turbo et 2.8 secondes pour la version Turbo S).
La Vmax est fixée à 250 km/h.
Les consommations annoncées sont de 24.6 kWh/100 km pour la Performance et 25.6 kWh/100 km pour la Performance Plus. L’autonomie des deux modèles varient entre 407 km et 465 km.
Pour ceux qui trouveraient les performances, notamment en matière d’autonomie, un peu justes, sachez qu’il sera possible moyennant une « belle option » de profiter des batteries des Turbo et Turbo S, d’une capacité de 93.4 kWh.

La Taycan 4S est une Taycan comme les autres…

La nouvelle Taycan 4S s’équipe de jantes alu de 19 pouces inédites qui doivent participer à l’aérodynamisme de la berline, d’étriers frein peints en rouge et de phares à leds de série.
A bord, l’ambiance est très proche de celle de la version Turbo avec notamment le système d’infotainment avec écran de 10.9 pouces, le combiné d’instrumentation numérique et la présence d’une sellerie partiellement en cuir. Le reste de la dotation en équipement de confort et de sécurité est digne d’une voiture de luxe et proche de celle des Turbo et Turbo S.

Cette nouvelle Taycan 4S, est déjà présente au catalogue Porsche Allemagne et ne devrait pas tarder d’arriver en France.
Sa tarification débute au prix de 108.632€ (hors les nombreuses option) et le modèle arriver normalement en concession au début de l’année 2020.

Via Porsche.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Amazon business

Audible