Vous êtes ici : PassionPorsche >

nouveaute

Porsche Taycan : En démo new-yorkaise

A quelques semaines de la présentation officielle de la version de série au mois de septembre prochain, Porsche poursuit sa longue, très longue session communication autour de sa prochaine berline électrique, la Taycan.
Ce week-end, le constructeur allemand a profité de la grande finale du championnat ABB FIA Formula E à New York pour que la Taycan démontre une nouvelle fois ses capacités en enchaînant plusieurs tours rapides sur le circuit de la course.

La Taycan et le TTDR

C’est Neel Jani, l’un des pilotes Porsche, qui était au volant de la Taycan sur le tracé urbain de la course new-yorkaise. Il avait le devoir de mettre en avant les qualités routières et de puissance de la nouveauté électrique qui doit plaire aux européens, au chinois et séduire les américains moins sensible aux charmes de la fée électricité.

Porsche s’est aussi fendu de plusieurs communiqués et annonces pour nous rappeler que les 3 dernières sessions de présentation de sa berline électrique ont été réalisées par de vrais pilotes de course.
Toutes ces mises en avant de l’auto ont été faites dans le cadre d’une série de démos’ baptisées « Taycan Triple Demo Run » ou TTDR qui se sont déroulées en Chine, au Royaume Uni et aux USA.

Porsche veut que nous entendions bien son propos !

Le constructeur allemand nous rappelle depuis Big Apple que plus de 20.000 acheteurs potentiels sérieux sont enregistrés dans ses fichiers.
Porsche ajoute que la plateforme numérique PCS (Porsche Charging System) permettra un accès européen à environ 70.000 points de charge de différents fournisseurs et une facturation unique centralisée chez Porsche.
Enfin, les acheteurs de Taycan bénéficieront des stations de charge rapide propres ainsi que de celles installées en coopération avec des réseaux de charge que sont Ionity en Europe et Electrify America aux États-Unis seront disponibles dès la mise en vente de la voiture électrique de luxe.

 

La Porsche Taycan en piste sur le circuit de l’e-Prix de New York

La Taycan, une Porsche à revoir et à découvrir au salon de Francfort mi septembre , à mois que le constructeur de Zuffenhausen réserve une surprise pour la Monterey Car Week qui se déroulera mi août.

Via Porsche, Vimeo.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Taycan 2020 : Entre teaser et présentation

Le constructeur allemand n’en finit pas d’annoncer, de « teaser », de « trailer » autour de sa prochaine berline de luxe électrique, la Taycan.
A quelques mois de la présentation officielle du modèle, Porsche en remet une couche et dévoile deux sketchs de l’auto. Ceux-ci ressemblent d’ailleurs plus aux dessins de la Mission E Concept qu’à la Taycan qui parait tout de même plus dans l’esprit de la Panamera.

Ces nouveaux dessins valent surtout parce qu’ils sont accompagnés des propos de Michael Mauer, le patron du design chez Porsche.
Ce dernier explique en quelques phrases le challenge stylistique que fut la création de ce nouveau modèle. Il explique : « Habituellement, les véhicules électriques sont plus hauts que les véhicules dits conventionnels, parce que les batteries, à la fois lourdes et volumineuses, sont positionnées sous le plancher, et de fait les passagers sont assis au-dessus. Nous n’étions pas prêts à accepter cela [ndla : sous entendu pas question de faire un Cayenne EV].
Néanmoins, vous ne pouvez pas installer les batteries à un autre endroit si vous voulez préserver une bonne dynamique de conduite, car le centre de gravité doit être aussi bas que possible. Comme il n’est pas possible d’élargir la voiture, le challenge était de positionner les passagers le plus bas possible tout en évitant de les allonger comme dans une F1. C’est dans ce domaine que nous avons du beaucoup travailler. »


Michael Mauer explique aussi qu’avec son équipe il est parvenu à obtenir la place suffisante pour que les 4 voyageurs de la Taycan profitent d’un bon confort même si on peut penser que l’espace offert sera inférieur à celui d’une Panamera.

Ci dessous, la Porsche Taycan s’expose avec encore quelques camouflages mais elle laisse deviner ses formes.

A suivre tout au long de l’été.

Via Porsche.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche : des 911 « Heritage Edition » dès 2020

Des 911 inspirées par le passé seront proposées par le constructeur dès l’année prochaine. Porsche semble s’intéresser de plus en plus à la personnalisation de ses modèles, et en particulier…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche dévoile les 718 Cayman GT4 et Boxster Spyder

Les versions radicales du Cayman et du Boxster sont de retour avec 420 ch et un moteur atmosphérique. Retour du flat-six atmo’, boîte manuelle à six rapports : voici les…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 718 Cayman GT4 et Boxster Spyder (2019) : sensations exacerbées

Renouvelées l’an dernier, les Porsche 718 Cayman et Boxster Spyder se sont depuis déclinés en plusieurs variantes, de la simple version GTS à la T, présentée quant à elle lors du dernier salon de Genève au mois de mars. Des sportives certes sympathiques, mais qui n’avaient plus vraiment le même goût depuis le retrait du six-cylindres à plat au profit d’un quatre cylindres turbocompressé, au grand dam des puristes qui se rabattaient alors évidemment sur la 911. C’était sans compter sur les nouvelles version GT4, tout juste dévoilées au grand public, quelques mois après la révélation de la GT4 Clubsport, destinée quant à elle uniquement à la piste.

Faisant évidemment la part belle au plaisir, ces deux versions n’en oublient pas le style ni l’efficacité, alliant les deux grâce à un gros travail effectué sur l’aérodynamisme. A l’avant, de nouvelles écopes font leur arrivée, tandis qu’un inédit diffuseur a quant à lui été greffé à l’arrière, intégrant deux sorties d’échappement rondes de part et d’autre. Des petits changements en apparence qui conduisent à une augmentation de 50 % de l’appui sur les trains avant et arrière, tandis que l’aileron fixe du Cayman GT4 offre quant à lui 12 kg d’appui à 200 km/h. De son…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires