Vous êtes ici : PassionPorsche >

Diaporama Accueil

La Porsche Taycan montre son intérieur

Il semble se passer quelque chose du côté de chez Porsche, à quelques semaines maintenant de l’ouverture du salon de Francfort. Et pour cause, l’évènement sera le théatre de la révélation de l’une des nouveautés les plus attendues de l’année, à savoir la Taycan, qui y apparaîtra devant le grand public pour la toute première fois. Une présentation qui interviendra presque quatre ans jour pour jour après celle du concept Mission E en 2015, annonçant la volonté du constructeur de lancer une berline électrique chassant notamment sur les terres de la Tesla Model S. S’il faudra encore patienter quelques jours avant de découvrir la Taycan dans son intégralité, Porsche nous offre déjà un petit avant-goût en nous laissant entrevoir son intérieur, qui fait visiblement la part belle à la technologie.

Et pour cause, l’ensemble se veut très épuré, et surtout, très moderne. Si la planche de bord s’inspire très fortement de celle de la 911, on décèle tout de suite la volonté de la marque de créer un univers bien distinct à bord de la berline. La présentation reste toujours très simple, et ce jusque dans le design des aérateurs, qui peuvent désormais être contrôlés via l’écran tactile, tandis que plusieurs modes de ventilation sont proposés selon les besoins. Au chapitre de…

 

 

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 718 Cayman GT4 et Spyder – TECHNO : l’évitement émotionnel

Un “flat-six” atmosphérique d’une cylindrée de 4.0 évoque forcément quelque chose aux plus porschistes d’entre nous. Oui, ces quelques caractéristiques affichées par la mécanique des 718 Cayman GT4 et Spyder rappellent furieusement celles d’un autre monument d’ingénierie : le fantastique moteur des 991 GT3 et GT3 RS. Mais ces deux six-cylindres n’ont pourtant pas davantage en commun.

Si celui des plus exclusives versions de la 911 puise ses origines au cœur de la compétition, l’autre, nouvellement venu au sein de la gamme 718, dérive du 3.0 biturbo de la récente 992. Bien qu’à la recherche d’une motorisation dépourvue de toute assistance respiratoire dans le but de favoriser les sensations de conduite, les ingénieurs de la firme de Zuffenhausen se sont en effet basés, de manière assez surprenante, sur un bloc doublement suralimenté.

Porsche s’est ensuite évertué à le débarrasser de ses turbines et de ses échangeurs. Ce qui n’est pas une mince affaire quand il s’agit de viser une puissance de l’ordre des 420 ch tout en satisfaisant des normes anti-pollution toujours plus draconiennes. C’est pourquoi ce nouveau 4.0 multiplie les raffinements.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La Porsche Panamera pourrait enlever le haut

Jusqu’à une époque pas si éloignée, la Porsche Panamera était au top sur le segment des berlines sportives de luxe, avec plus de 38.400 exemplaires vendus l’an dernier, soit une hausse de 38 % par rapport à l’année précédente. Un succès qui s’explique par son style, sa polyvalence et ses performances, lui permettant de largement se démarquer de la concurrence, faite de BMW Série 7, Mercedes Classe S et autres Maserati Quattroporte. Oui mais voilà, malgré un renouvellement complet en 2017, la sportive de Stuttgart prend un peu d’âge se fait désormais voler la vedette par de nouvelles arrivantes, et en particulier une : la BMW Série 8. Plus récente, et offrant plus de déclinaisons, dont un cabriolet, l’allemande a de quoi effrayer sa compatriote.

Mais loin de se laisser faire, Porsche a plus d’un tour dans son sac, et travaillerait déjà activement sur l’offensive pour rester dans la course. Si rien n’a encore vraiment été confirmé, les rumeurs parlent déjà de nouvelles variantes inédites de la berline, dont la seule folie se résume actuellement à une version break. Concrètement, et pour notre plus grand plaisir, il faudrait alors s’attendre à une déclinaison deux portes, ainsi qu’à un cabriolet, afin d’entrer en…

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Essai Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid : le confort avant tout

Aujourd’hui, la gamme du Porsche Cayenne est plus remplie que jamais, aussi bien en termes de motorisations que de silhouettes, avec notamment l’arrivée de la version coupé il y a quelques mois. Outre les variantes 100 % thermiques que sont les S et Turbo, la marque de Stuttgart se tourne désormais de plus en plus vers l’électrification. En plus de s’aligner avec la concurrence, cette stratégie s’explique également par la volonté du constructeur de réduire sa moyenne d’émissions polluantes, afin d’échapper à l’amende prévue par l’Union Européenne en cas de non-respect des limites imposées. C’est donc pour cela, mais également pour satisfaire sa clientèle que Porsche dévoile désormais une nouvelle variante Turbo S E-Hybride, disponible sur le Cayenne standard et Coupé.

Une déclinaison qui a son importance, alors que la marque prévoit que 80 % des Cayenne vendus soient hybrides. Après le V6 de 462 chevaux, le SUV haut de gamme s’offre donc une nouvelle montée en puissance, avec pas moins de 680 chevaux issus de l’alliance d’un V8 biturbo et d’un moteur électrique. De quoi augmenter significativement les performances, avec un 0 à 100 km/h désormais abattu en 3,8 pour une vitesse maximale bridée quant à elle à 295 km/h. Des chiffres impressionnants, malgré les deux tonnes et demi de l’engin, limitant considérablement les sensations.

Bon équilibre

Même si ce Porsche Cayenne Turbo S E-Hybrid ne nous colle donc pas vraiment au siège à l’accélération, malgré ses 900 Nm de..

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 911 Carrera : la gamme 992 enfin au complet

En novembre dernier, et après des mois d’attente, Porsche révélait lors du salon de Los Angeles la toute nouvelle génération de sa mythique 911. Baptisée 992 pour les connaisseurs, cette huitième représentante de la lignée avait reçu un accueil plus que favorable de la presse comme du public, grâce notamment à son style évoluant en douceur, se modernisant sans pour autant changer radicalement. Quelques mois plus tard naissait la version cabriolet, mais toujours dans les finitions les plus haut de gamme, à savoir Carrera S et 4S. Désormais, la marque de Stuttgart lève le voile sur les déclinaisons d’entrée de gamme Carrera, permettant à la sportive d’abaisser son ticket d’entrée, et d’offrir un plus grand choix à la clientèle.

Évidemment, le style iconique de la 911 n’évolue pas d’un pouce sur cette version, conservant ses traits bien connus, et notamment ses feux ronds à l’avant, sa marque de fabrique. Seul le lettrage permettra aux plus observateurs de voir la différence avec la finition plus haut de gamme. Enfin, la nouvelle 911 Carrera se chausse quant à elle des jantes un peu plus petites de série, à savoir 19 pouces à l’avant et 20 à l’arrière, bien que celles de 20 et 21 pouces des Carrera S et 4S sont aussi proposées en option. Dans l’habitacle en revanche, aucun changement n’est à noter, et nous retrouvons donc une présentation identique sur toute la gamme, avec notamment le grand

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires