Vous êtes ici : PassionPorsche >

Diaporama Accueil

Porsche Cayenne Coupé : dernières infos avant l’essai

PORSCHE CAYENNE COUPE – Moins de deux ans après l’arrivée de son troisième opus, voici à présent que le Cayenne se décline dans une inédite carrosserie Coupé. Elle doit lui permettre de s’inviter à la table d’un autre modèle allemand, en la personne du BMW X6. En s’immisçant dans cette catégorie, Porsche entend donner un élan supplémentaire au Cayenne, dont la base technique, via la plateforme MLB, est partagée avec ses nombreux cousins, Audi Q7, Lamborghini Urus, Bentley Bentayga.

 

Loin de verser dans le tape-à-l’œil, l’inclinaison de la chute de toit est finalement plutôt cohérente par rapport au gabarit de ce SUV. De profil ou de trois-quarts arrière, le Cayenne Coupé se révèle bien proportionné avec cet abaissement du toit de 2 cm, au profit de l’accentuation du dynamisme. Au-delà du design, la grande nouveauté sur la poupe concerne l’introduction d’un petit aileron arrière mobile, inclinable selon la vitesse. Il s’agit d’un élément inédit, soigneusement dissimulé à tel point qu’il se fond totalement dans la carrosserie lorsqu’il n’est pas utilisé.

La contrepartie évidente de cette variante Coupé pourrait être la réduction de l’espace de l’habitacle, conçu pour quatre personnes. Mais en matière de garde au toit, Porsche semble avoir pensé aux grands gabarits en abaissant l’assise arrière de 3 cm. Quant au volume de coffre, l’un des points forts du Cayenne classique (770 litres) il reste d’un niveau relativement correct, à 625 litres. Le Coupé reprend le combiné numérique intégrant le compte-tour analogique et…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Cayenne S Coupé (2019) : infos et photos officielles

Porsche Cayenne S Coupé (2019) – Déjà disponible sous le capot du Porsche Cayenne « conventionnel », le moteur de la version S fait son apparition sous le capot de la nouvelle carrosserie Coupé.

Plus lourd, mais plus performant

Rien de très nouveau sous le soleil : charge au V6 3,6l de 440 ch et 550 Nm de couple de catapulter cette nouvelle silhouette, plus basse de 2 cm (1,68 m) mais plus longue d’un peu plus 1 cm (4,93 m), et plus lourde de 5 kg (2,025 T). Malgré sa prise de poids, le nouveau Porsche Cayenne S Coupé accélère plus fort, puisqu’il gagne deux dixième de seconde sur l’exercice du 0 à 100 km/h (5,0 s).

Prime à l’aéro

Une performance probablement à mettre au crédit d’une meilleure aérodynamique, en partie grâce à l’aileron arrière déployable à partir de 90 km/h, à la manière d’une Porsche Panamera . Seule vitesse maximum voit sa valeur chuter, par rapport au Cayenne « break » : 263 km/h contre 265 km/h.

Un équipement au top

A bord du Porsche Cayenne S Coupé, on prend les mêmes et on recommence, au niveau du style. Les équipements font apparaître un Pach Sport Chrono, la direction assistée Servotronic, le réglage électronique des suspensions, ainsi que le un toit vitré panoramique.

Prix Porsche Cayenne S Coupé

Affiché 101 817 €, le Porsche Cayenne S Coupé se montre 7353 € plus onéreux, comparé au Cayenne S. Comme d’habitude du côté de Zuffenhausen, il est déjà possible de passer commande de ce nouveau modèle, depuis sa révélation officielle. Les premiers clients seront livrés dans le courant du mois d’août.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 911 Speedster (2019) : cadeau de départ en retraite

Porsche 911 Speedster 2019) – Tirant sa révérence, alors que la nouvelle génération est déjà commercialisée, la « Type 991 » s’offre cette ultime déclinaison caractérisée par un couvre-chef légendaire.

Héritière du concept-car de 2018

Elle ne pouvait nous quitter comme ça, sans se prêter à cet exercice de style fantasmé par les fanatiques de 911. D’autant qu’elle nous le promettait depuis plus d’un an, et sa révélation sous la forme d’un concept-car, lors des festivités organisées à Zuffenhausen pour célébrer les 70 ans de la marque. Par la suite, narguant tour à tour le public du Festival of Speed de Goodwood, puis la Rennsport Reunion de Laguna Seca, jusqu’au Mondial de Paris, elle a su ménager le suspense quant à sa destinée.

En série limitée

Au final, ce sont 1948 exemplaires qui sortiront finalement des ateliers Porsche, en référence à la date de révélation du tout premier cabriolet maison nommé 356 Roadster N°1, produit à seulement 4 unités. Si la nouveauté 2019 se veut aussi l’héritière des 356 America Roadster de 1952, c’est davantage au Speedster 3.2 présenté à Francfort en 1987 que cette 911 atypique doit ses titres de noblesse. L’icône des « eighties » initia l’encapsulage, non seulement de la capote en toile, mais également des places arrière, pour transformer le Cabriolet en strict deux places, tout en prenant soin de raboter son pare-brise pour viriliser la silhouette.

Pas aussi exclusive qu’espérée

Malheureusement, avec une…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Essai video Porsche 992 : une huitième génération de 911 en question

La Corse est probablement la plus belle île sur Terre. Ne serait-ce que pour ses routes, divines. On ne pouvait donc pas faire autrement que d’y venir essayer la meilleure sportive du monde. Enfin si tant est que la nouvelle Porsche 911 est encore une sportive…

Voilà, le débat est lancé. Une énième fois, parce que nous nous doutons bien que ce n’est pas forcément le premier essai de la 992 sur lequel vous tombez chers lecteurs.

Et les reportages de nos confrères ont peut-être déjà répondu à la plupart de vos interrogations à propos de cette huitième génération de 911. Mais il reste une question, pour nous essentielle, qui n’a pas encore trouvé de réponse. Et il aurait été dommage de ne pas se la poser, ici, sur l’île de beauté.

A bord de la nouvelle 911, peut-on…?

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Les Porsche 718 Cayman et Boxster vont s’électrifier

Décidément, le futur de Porsche sera électrique ou ne sera pas. En tout cas c’est sur cette voie que semble se diriger la marque, qui souhaite désormais électrifier ses 718 Cayman et Boxster. Après la Taycan et le prochain Macan, ce sont donc les deux coupés sportifs de la gamme qui devraient profiter de la fée électricité, et ce dès 2022. Une information qui n’est désormais plus une rumeur, puisque c’est le PDG du constructeur, Oliver Blume, lui-même qui l’a confirmé, affirmant par ailleurs que « nous avons des prototypes de 718 électriques, et un prototype hybride est également en cours d’assemblage. »

 

Sous peu, des Taycan et Boxster électrifiés circuleront donc sur les routes, même si pour l’heure, Porsche ne sait pas encore s’il s’agira de versions hybrides rechargeables ou simplement hybrides. Toutefois, ces variantes ne resteront pas éternellement dans la gamme, le constructeur souhaitant par la suite n’offrir qu’une version 100 % électrique de ses deux coupés, qui devrait voir le jour en 2022. Mais alors, pourquoi faire le choix de l’hybride ? Simplement pour créer une transition, mais surtout car l’emplacement de la batterie est actuellement trop petit pour proposer une capacité dépassant les 300 km. Le tout-électrique arrivera donc avec la prochaine génération, celle-ci héritant alors de la plateforme PPE de la Taycan.

Une vraie stratégie d’électrification

Outre ces futures 718 Cayman et Boxster, Porsche prévoit donc de…Lire la suite sur Auto moto : magazine auto et moto

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires