Vous êtes ici : PassionPorsche >

Diaporama Accueil

Essai Porsche 911 Carrera : Access Prime Time

Depuis les années 2000 et la génération 996, la Carrera a moins suscité l’intérêt des acheteurs, plus enclins à se tourner vers des versions “S”, à la carrosserie plus musculeuse et aux performances supérieures. Au point que cette version d’accès est commercialisée ultérieurement et un peu dans l’ombre de la version de 450 ch, apparue en début d’année.

La “petite” reprend la mécanique de la “grosse”, avec des turbos soufflant moins forts, mais une puissance respectable de 385 ch. Côté carrosserie, toutes les versions route sont désormais logées à la même enseigne, les dimensions, en particulier la largeur des ailes, étant identiques. Difficile même, pour l’initié, de faire la différence. Seules les jantes de série, une taille plus petite (19 pouces à l’avant et 20 à l’arrière), permettent de lever le doute.

Une fois parfaitement installé dans cet habitacle ultra moderne aux inspirations de 911 plus anciennes, la mise en route n’offre pas davantage le grand frisson que la Carrera S. Malgré l’échappement sport optionnel (2 628 €), la sonorité reste feutrée. Heureusement, à l’accélération, la tendance s’estompe pour laisser place au son rauque caractéristique. La poussée est impressionnante, en dépit de quelques petites différences avec celle de la S, qui semble plus hargneuse. Chrono en main toutefois, cette version Carrera fait fort : 293 km/h en…

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La Porsche Taycan gagne une version 4S

(Mise à jour le 14/10/2019 à 11h50) Il y a quelques semaines, la Porsche Taycan faisait sa première apparition au grand public, d’abord en photos, puis à l’occasion du salon de Francfort à la fin du mois dernier. Comme à son habitude, le constructeur de Stuttgart avait alors choisi de dévoiler les versions les plus haut de gamme, à savoir les Turbo et Turbo S, deux appellations qui n’avaient d’ailleurs pas manqué d’interpeller. Désormais, et assez logiquement, la marque enrichit la gamme de sa berline électrique d’une nouvelle finition placée juste en-dessous dans le catalogue, la 4S.

A voir les premières photos, difficile de faire la différence entre cette nouvelle arrivante et les déclinaisons les plus hautes. Et pour cause, les spécificités techniques sont strictement identiques, puisque l’on retrouve les mêmes prises d’air dans la continuité des optiques, ainsi que la face arrière inspirée de la 911. Toutefois, seuls quelques discrets détails permettent aux plus observateurs de distinguer cette Taycan 4S, puisque les jantes sont ici différentes de celles dess Turbo et Turbo S. Notons bien sûr le badge spécifique à l’arrière, de quoi être sûrs de ne pas se tromper. De son côté, l’intérieur ne semble pas..

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La Porsche 911 est la voiture la plus rentable au monde

Si l’on vous demandait quelle voiture est actuellement la plus rentable, que répondriez-vous ? Après un bref moment de réflexion sur l’intérêt de cette question dans votre vie quotidienne, vous diriez sans doute quelque chose comme la Fiat 500, à peine renouvelée depuis 2007 et dont les ventes augmentent pourtant d’année en année. A vrai dire, nous pensions la même chose, ou en tout cas, nous étions bien loin de la réponse. Et pour cause, selon une étude menée par le site économique Bloomberg, le modèle le plus rentable actuellement sur le marché est la Porsche 911, toutes marques confondues. Un fait étonnant, alors que la sportive ne représente pourtant que 11 % des ventes du constructeur, loin derrière le best-seller de la gamme, le Macan.

Oui mais voilà, la 911 contribue à elle seule à rapporter un tiers des revenus à Porsche, loin devant les Ferrari F8 Tributo et BMW X5, également très rentables et comptant pour 17 et 16 % des revenus de leurs constructeurs respectifs. La sportive de Stuttgart est donc une vraie poule aux œufs d’or pour la marque, et ce pour plusieurs raisons. Tout d’abord, le nombre de ventes, celles-ci…

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 911 Carrera 4S : 510 ch grâce au sorcier TechArt

Porsche 911 Carrera 4S TechArt – Comme pour chaque génération de 911, il faudra un certain temps au type 992 pour décliner une véritable gamme, de la « modeste » Carrera à la colossale GT2 RS. Pour l’heure, le catalogue de la nouvelle mouture, lancée en début d’année, s’articule autour des Carrera S et 4S de 450 ch, récemment rejointes par les Carrera et Carrera 4 de 385 ch. En attendant de voir poindre le museau de versions plus dynamiques, il est possible de se tourner vers les nombreux préparateurs se penchant sur le cas 911 pour jouir d’une cure de vitamines.

+ 60 ch

C’est aujourd’hui le cas de TechArt, basé en Bade-Wurtemberg, qui s’est basé sur la configuration 911 Carrera 4S. Grâce à un kit de suralimentation, son flat-6 de 3.0 l de cylindrée gagne 60 ch pour culminer à 510 ch, tandis que le couple bondit de 80 Nm pour atteindre 610 Nm. Un gain de puissance uniquement disponible en mode Sport et Sport Plus, probablement afin d’abaisser les niveaux de consommation et d’émission de CO2 en mode Normal. Pour faire chanter cet ensemble philharmonique, un système d’échappement sportif doté de soupapes d’échappement dynamiques a été retenu.

Pièces d’orfèvrerie

A l’extérieur, la Porsche 911 Carrera 4S de TechArt intègre de nouveaux éléments de carrosserie, notamment un spoiler avant réparti en cinq pièces avec séparateur intégré et peinture bicolore, des bouches d’aération latérales à l’avant des passages de roue, des jupes latérales..

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Taycan Turbo S : Essai de la Porsche 100 % électrique

Plus de pistons, ni d’échappements ! La guerre entre les berlines routières hautes performances se fait désormais avec des piles et des écrans. Pour se mesurer à  la Tesla Model S, la nouvelle Porsche Taycan reprend la même architecture et le même gabarit (4,96 m de long pour 1,97 m de large). Mais l’allemande adopte un style de coupé 4 portes plus élancé pour affirmer son esprit sportif  quitte à renoncer à certains aspects pratiques.

4 portes, 4 places et 4 écrans dans la Porsche Taycan Turbo S

Dépourvue de hayon, la Porsche Taycan se contente d’un coffre de 366 litres à l’accès étroit. L’autre petit coffre situé sous le capot permet juste de loger les câbles de recharge ou un bagage cabine. À l’arrière, la Taycan n’accepte que deux adultes et leur impose de courber l’échine pour s’asseoir au ras du sol.  Une option 4+1 à 480 € permet d’ajouter une ceinture et une assise au centre mais l’imposant tunnel de servitude ne laisse guère d’espace aux jambes. La planche de bord, bardée d’écrans tactiles, impressionne à première vue et la qualité de fabrication reste rigoureuse même si quelques plastiques rigides sur les parties basses du mobilier laissent à désirer. Le tableau de bord numérique à la lisibilité parfaite offre une foule d’informations facilement accessibles via les commandes au volant. La Taycan intègre la lecture des panneaux de signalisation et le système Apple Car Play qui font défaut à la Tesla Model S. Autre avantage, le système de navigation autorise des points de parcours intermédiaires. En revanche, la qualité des graphismes, la fluidité de l’affichage et la réactivité des commandes ne sont pas aussi abouties que dans la Tesla Model S dont l’immense écran principal comparable à un iPad permet de surfer sur le web, faire des jeux vidéo et même regarder des séries sur Netflix.

 

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires