Vous êtes ici : PassionPorsche >

boxer

Porsche 718 Cayman GT4 et Spyder – TECHNO : l’évitement émotionnel

Un “flat-six” atmosphérique d’une cylindrée de 4.0 évoque forcément quelque chose aux plus porschistes d’entre nous. Oui, ces quelques caractéristiques affichées par la mécanique des 718 Cayman GT4 et Spyder rappellent furieusement celles d’un autre monument d’ingénierie : le fantastique moteur des 991 GT3 et GT3 RS. Mais ces deux six-cylindres n’ont pourtant pas davantage en commun.

Si celui des plus exclusives versions de la 911 puise ses origines au cœur de la compétition, l’autre, nouvellement venu au sein de la gamme 718, dérive du 3.0 biturbo de la récente 992. Bien qu’à la recherche d’une motorisation dépourvue de toute assistance respiratoire dans le but de favoriser les sensations de conduite, les ingénieurs de la firme de Zuffenhausen se sont en effet basés, de manière assez surprenante, sur un bloc doublement suralimenté.

Porsche s’est ensuite évertué à le débarrasser de ses turbines et de ses échangeurs. Ce qui n’est pas une mince affaire quand il s’agit de viser une puissance de l’ordre des 420 ch tout en satisfaisant des normes anti-pollution toujours plus draconiennes. C’est pourquoi ce nouveau 4.0 multiplie les raffinements.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

The Appeal of the Flat Engine

 

Thanks to its flat layout, the 718 Boxster S’ 2.5-liter four is incredibly compact, making it ideal for packaging concerns, weight distribution, and handling dynamics.

Along with that telltale silhouette of the heavy-haunched 911, the other item synonymous with the Porsche brand is the flat engine. The first example of this configuration was constructed by Carl Benz in 1896; built with the same basic layout as the current crop of Porsche’s flat engines.

Thanks to that odd configuration of cylinders, with opposing banks flanking the crankshaft, the flat engine offers an ideal center of gravity. Traction goes hand-in-hand with the flat-engine sitting squat over the rear axle, and that engine placement aids in braking as well; the load is evenly distributed over all four tires during heavy deceleration. Just another reason why the flat motor, when mounted over the rear axle, is a combination that will never get stale.

Though flat engines are complicated when compared to inline engines, they compensate with their lightweight construction, their smooth operation thanks to a balanced crank, and their high specific output due to advantageous charge cycles. They don’t use balance shafts, since the masses counteract each other due to the cylinder layout, which thereby trims heft. Plus, few engines have as seductive a sound as a flat-six when revved to the redline.

It’s funny to think that Carl Benz’s original flat motor only displaced 1.7 liters and made a paltry 5 horsepower. Fast forward 120 years, and that same configuration, as used in the 991 GT2 RS, can displace 3.8 liters and make 700 horsepower comfortably, all while retaining great weight distribution, streetability, and a relatively compact package. If that isn’t a testament to the worthiness of the flat layout, I’m not sure what is.

120 years after its inception, the flat engine provides all the handling and dynamic abilities any demanding enthusiast could want.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Engine Sound : Concert de Flat 12… Philharmonique mécanique !

Ferrari 512 BB LM, Alfa 33 TT12, Porsche 917K, Ferrari 312 PB, elles ont toutes un point commun, outre le fait qu’elles sont toutes rentrées au Panthéon du sport auto, elles renferment un moteur à plat, appelé Boxer ou Flat en fonction du sens dans lequel coulissent les pistons… M’enfin, trêve de mécanique quantique, place […]

Cet article Engine Sound : Concert de Flat 12… Philharmonique mécanique ! est apparu en premier sur De l’essence dans mes veines.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 718 Cayman : 4 cylindres et un toit (galerie, vidéo)

Porsche 718 Cayman : 4 cylindres et un toit (galerie, vidéo)Le Salon de Pékin nous offre sa dose de coupés sportifs : après l’Audi TT RS, voici la Porsche 718 Cayman qui, comme sa sœur dégarnie 718 Boxster fera hurler les Porschistes avec l’adoption d’un petit 4 cylindres … Qu’elle est dure la vie d’amateur de sportives… Chez Ferrari, quand on revient au turbo, c’est une […]

Cet article Porsche 718 Cayman : 4 cylindres et un toit (galerie, vidéo) est apparu en premier sur The Automobilist.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 911 GT America

GT3 Cup  911 America 130815 1 Porsche 911 GT AmericaLe grand plan de fusion entre le Grand-Am et l’ALMS pour 2014, baptisé United Sports Car Racing, est encore en pleine phase de définition pour sa partie prototypes avec la difficile mise en équivalence des LMP2 et des Daytona Prototypes. Pour les GT par contre les choses sont plus claires, ce qui permet à Porsche de se lancer avec la 911 GT America, première voiture spécifiquement construite pour l’USCR.

 

La chose n’a pas été très compliquée puisque la catégorie GT Daytona ressemble comme deux gouttes d’eau à l’existante qui accueille des 911 GT3 Cup. La nouvelle voiture est par conséquent basée sur la nouvelle 991 en version Cup, pour l’instant utilisée uniquement en Supercup mais qui sera la voiture des coupes nationales en 2014. Dans cette définition la voiture développe 470 chevaux de son boxer 4 litres.

GT3 Cup  911 America 130815 2 Porsche 911 GT America

Le carnet de commande est ouvert pour les écuries intéressées qui devront débourser 269 000 dollars par exemplaire au départ de Weissach.

Source : Porsche

Lire également:
Fusion ALMS/Grand-Am : Naissance de l’United SportsCar Racing


FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires