Vous êtes ici : PassionPorsche >

2019

Porsche’s Global Sales Up 10% In 2019

The 2019 sales year was not kind to many automobile manufacturers with the overall Chinese automobile market severely slowing down for the second year in a row, and continued downward trends in car purchases for Europe and North America. Porsche, however, bucks the trend with a huge increase in sales volume in 2019 as compared to the previous year. These numbers were boosted by huge increases in Cayenne and Macan deliveries worldwide, and an appreciable uptick in European sales. Porsche also experienced steady growth across the Americas and Asia.

“We are delighted about this great result, which shows the worldwide customer excitement for our sports cars and we are also proud that we have further strengthened the appeal of our brand and the customer experience with new approaches,” says Detlev von Platen, Member of the Executive Board for Sales and Marketing at Porsche AG. “We are optimistic that we can maintain the high levels of demand in 2020 – also thanks to a host of new models and full order books for the Taycan.”

Porsche sold 99,944 Macan units and 92,055 Cayenne units across 2019, giving the two SUV models a stranglehold on Porsche’s sales. The two models accounted for 68.5% of all Porsches sold worldwide.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche : Encore une belle année 2019

Jusqu’à maintenant, et ce, depuis quasiment une décennie, les années se suivent et se ressemblent pour le constructeur allemand, les ventes progressent chaque année.
L’année 2019 n’échappe donc pas aux habitudes prises il y a quelques années puisque Porsche a vu ses ventes et livraisons croître de 10% par rapport à celles de 2018.

Le constructeur de voitures de sport de Zuffenhausen est au mieux en terme de vente puisqu’en 2019, Porsche a livré 280.800 véhicules à ses clients, soit 10% de plus que l’année précédente.
Les SUV Cayenne et Macan séduisent toujours autant et ont, en 2019, connu une croissance importante.

Plus des deux tiers des ventes sont des SUV

Porsche a ainsi livré 92.055 Cayenne dans le monde, soit une augmentation de 29% d’une année sur l’autre.
Porsche note aussi que depuis le printemps dernier, les Cayenne PHEV et Cayenne Coupé rencontrent eux aussi le succès.
Par ailleurs, la marque a livré quelques 99.944 Macan en 2019 ce qui représente une augmentation de 16% par rapport à 2018.
Ainsi les deux SUV de la firme automobile représentent à eux seuls 68.37% des ventes.
Les 88.801 ventes restantes se répartissent entre les 718, Panamera et bien évident 911.

Une croissance plus forte en Allemagne et en Europe

C’est sur sont marché intérieur et sur l’ensemble du marché européen que Porsche a généré la plus forte croissance en 2019 avec un plus de 15% d’augmentation des ventes et ce, malgré la fin de l’offre diesel.
En 2019 Porsche a livré 31.618 véhicules en Allemagne et 88.975 véhicules dans toute l’Europe.
Le constructeur enregistre par ailleurs une augmentation sur ses deux principaux marchés que sont la Chine et les Etats Unis.
En Chine, 86.752 véhicules ont été mis à la route ce qui représente une augmentation de 8% par rapport à 2018.
Aux USA, Porsche a également augmenté ses chiffres de livraison de 8% pour atteindre quelques 61.568 ventes en un an.
Enfin, 116.458 véhicules Porsche ont été livrés dans le reste du monde c’est à dire dans les régions Asie-Pacifique, Afrique et Moyen-Orient ce qui représente une augmentation des ventes de 7% par rapport à l’année précédente.

Le tableau des ventes Porsche en 2019


En France, Porsche a livré 5.572 véhicules en 2019 ce qui représente une augmentation des ventes de 22 %. Cette forte progression est étonnante mais aussi la preuve que la marque plait.
Après ce qu’on pensait être un gros passage à vide du fait de l’entrée en vigueur de la norme WLTP et de la disparition des versions diesel, la firme allemande est repartie de plus belle à la conquête du marché français. Elle y a connu un beau succès l’an passé comme en témoigne cette augmentation des ventes de 1.226 unités en une année.

Les propos officiels

Detlev von Platen, un des membres de la direction générale des ventes et du marketing de Porsche a déclaré : « Nous sommes ravis de ce beau résultat qui montre l’enthousiasme des clients dans le monde pour nos voitures et nous sommes également fiers d’avoir renforcé l’attrait de notre marque et fait évoluer l’expérience client avec de nouvelles approches.
Nous sommes optimistes pour l’année à venir et nous pensons pouvoir maintenir les niveaux élevés de demande en 2020, notamment grâce à une multitude de nouveaux modèles et un carnet de commandes plein pour la Taycan. »

Si Porsche maintient le rythme en 2020 grâce à une offre étoffée et diversifiée et si l’on ajoute les quelques 30.000 réservations de la nouvelle berline électrique Taycan, la marque allemande devrait passer les 300.000 ventes cette année. Si l’affaire vient à se confirmer dans douze mois, ce serait un résultat exceptionnel pour un constructeur dont la gamme débute à près de 60.000€.

Via Porsche.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Here’s Why The 987 Cayman R Is The Best Porsche Of The Decade

The decade which began in 2010 comes to a close next week, and it’s got me feeling a little nostalgic for the good times. When were the good times you ask? Why 2012 of course! When you consider the lineup of incredible new models that Porsche has built across the last ten years, there is only one that stands out to me as the best.

Better than the technological prowess of the new Taycan Turbo S, better than the out-and-out performance of the 918 Spyder, better than the comfort and speed of a Panamera Turbo S eHybrid, it’s the 2012 Porsche Cayman R. In a world of Papa Bear cars, the Cayman R is Baby Bear’s ‘just right’. This car is a reminder of Porsche’s original roots, providing a well-balanced sports car that inspires the driver with a glorious mechanical limited slip differential, incredible steering, a connected feeling shifter, meaningful weight reduction tactics, and just enough power to keep you happy. The changes between a Cayman S and a Cayman R were largely incremental, but it is the complete package that wows. It’s more than the sum of its parts, as all good Porsches are.

Power was not improved dramatically from Cayman S to Cayman R, as they use the same direct-injected 3.4-liter flat six engine. The R gained a state of tune producing 10 additional ponies for a grand total of 330. Ten horsepower is nothing to write home about, but 330 is a good round number and some of the most fun cars I’ve ever driven had far less than 330 horsepower. It’s more than enough to have a good time, and I’d even go so far as to say anything more than that is just criminally excessive.

Weight was pulled from a standard Cayman chassis to create the R, but not enough to make the cabin an unforgiving place to spend time. A little sound deadening here, lighter wheels there, it was a piecemeal change rather than a wholesale one. Aluminum door skins and carbon fiber bucket seats make up the lion’s share of the weight reduction, but it’s always good to shout out the factory removal of air conditioning and stereo.

There were minor aerodynamic changes to the Cayman R, cribbed directly from the rarely selected Cayman Aerokit option, which I admit feel largely aesthetically motivated. The little carbon rear spoiler isn’t noticeable from the driver’s seat, but it looks cool. The more aggressive front fascia spoilers give the R a purposeful look.

The suspension of the R is 20mm lower than a standard Cayman S, but was available as an optional Sport Suspension package on the S. No matter, it’s an excellent setup as it allows for aggressive cornering without breaking your back over the rough stuff. In comparison to today’s Cayman GT4 it is a bit less stiff and has a bit more capacity for tolerance on the streets of our crumbling infrastructure. It strikes a remarkable balance. And those lightweight 19″ wheels are visually and dynamically exquisite.

There is a purity to the Cayman R that Porsche has not been able to replicate in anything it has built since. While the German sports car maker we all love has made quite a few cars that are quicker, faster, more impressive, and more expensive, it hasn’t built anything as pure as this in the intervening 8 years. Don’t get me wrong, I love a GT3 RS, a Cayman GT4, a Boxster Spyder, or a Carrera T as much as the next guy, but those are larger, less connected, and far more expensive models. I’d still take the R over any of them.

Looking at a Porsche dealer lot today, the Cayman R’s price of $66,300 seems laughably inexpensive. It’s difficult to get a base 718 Cayman for that kind of money these days, and oh boy it isn’t better. The 987 was the sweet spot of Porsche’s history, and the Cayman R is the best version of the 987, hands down. Don’t believe me? Ask Mike Spinelli over at The Drive.

The only thing I don’t like about the R? That letter. At the time Porsche had only used R on a very special lightweight racing version of the 911 which was much more hardcore than any RS, and while an incredible street car, the Cayman R was no race car. Like the 911 R that followed a few years later, I think the name is misplaced.

 
FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche en a fini avec la 911 (Typ 991)

La Porsche 911 (Typ 991), c’est définitivement terminé.
La dernière 911 Speedster de ce type est sortie de chaîne de fabrication en cette fin de semaine et referme l’aventure de cette version 991 ouverte en 2011.
La sportive découverte biplace n’était pas seulement le dernier dérivé de la génération 991, il est également devenu le dernier modèle de la série à être fabriqué.
Ce Speedster 911 marque une nouvelle étape dans l’histoire de 911 qui laisse l’entière place à la version 992 arrivée sur le marché il y a un an.

Un beau succès cette 991

Ce sont 1.948 exemplaires de la 911 Speedster( en référence à l’année de lancement de la 356) qui sont sortis de l’usine de Zuffenhausen, près de Stuttgart, le fief de la marque allemande.
En huit années, Porsche aura fabriqué quelques 233.540 unités de cette 911 Typ 991 soit une moyenne annuelle de 29.193 exemplaires.

Le mot officiel

Chez Porsche, Michael Steiner, la patron de la R&D a déclaré : «Porsche est synonyme de tradition et d’innovation. Cela ne se reflète nulle part plus clairement que dans le cœur de la marque, c’est à dire la 911.
La 911 a remplacé la 356 en 1963 et, durant les décennies qui ont suivi, notre modèle de moteur arrière est devenu une icône inégalée dans le monde des voitures de sport. La génération 991 en particulier a établi de nouveaux standards en termes de performances, de maniabilité, de sécurité et d’efficacité.
Cela me remplit de fierté, ainsi que d’un peu de tristesse, de devoir envoyer à la retraite cette version aboutie et racée. Pour ma part, je peux dire que la 991 m’a procuré un énorme plaisir durant toutes ces années. »

Des photos de la dernière 911 Speedster fabriquée cette semaine à Zuffenhausen, le berceau de la 911.

Pour le plaisir de la redécouverte de la 911 Typ 991, des images officielles d’une version normale en livrée noire avec intérieur en cuir beige

 

Quelques modèles qui ont marqué 8 années de vie

De cette Porsche 911 Typ 991, on gardera à l’esprit quelques belles versions comme la Targa, la « Personally built by 5 Million Porsche Fans », la « 50 Years Edition », la GTS Club Coupe avec « Ducktail », la Martini Racing, la Carrera GTS Coupe « Rennsport Reunion », la R, la R « Tribute to Steve McQueen », la 911 « One million », la GT2 RS 700 ch, la GT3 Touring Package et la GT3 RS.
Ceci sans oublier les nombreuses versions produites dans le cadre d’une série limitée ou pour remettre en avant le modèle sur certains marchés.

 

Bref retour vidéo sur la Porsche 911 et évolution entre 1963 et 2011, année du lancement de la 991.

Une belle version de la 911 tire donc sa révérence en cette fin d’année 2019
Toute la place est désormais donnée à la 992 dont nous devrions découvrir plusieurs versions et évolutions durant l’année 2020.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche : 4 voitures officielles engagées aux 24 Heures du Mans 2020

L’annonce est officielle et fait plaisir à découvrir après les retraits de plusieurs marques du groupe Volkswagen qui étaient jusque là engagées dans les compétitions mondiales du sport automobile.
S’il n’y avait pas vraiment de doutes au sujet de la présence de plusieurs Porsche à la prochaine édition des 24 Heures du Mans, on attendait une confirmation officielle car à l’heure de la Taycan et du tout électrique au sein du groupe industriel, un revirement de dernière minutes était possible.

Porsche ne pouvait qu’être présent au Mans

Comme pour les éditions 2018 et 2019 de la course mancelle, le constructeur de Zuffenhausen viendra les 13 et 14 juin prochains aux 24 Heures du Mans avec quatre voitures officielles.
Ainsi, en plus des deux Porsche 911 engagées pour la saison du WEC, la marque viendra avec deux autres sportives qui sont habituellement engagées aux USA dans le cadre du championnat IMSA.
Il y aura donc l’an prochain quatre 911 RSR engagées en catégorie GTE-Pro pour la mythique course.
Comme à l’accoutumée, Porsche viendra pour la victoire puisqu’avec un succès remporté en 2018, une place sur le podium en 2019 et une auto renouvelée pour 2020, le constructeur arrivera gonflé à bloc pour faire face aux Aston Martin, Ferrari et autres marques présentes en GTE.

Ci dessous les voitures officielles de l’édition 2019

Changement de situation pour les pilotes

Timo Bernhard et Jörg Bergmeister ne seront pas dans les baquets des 911 l’an prochain. En effet, ils viennent d’être « nommés » ambassadeurs Porsche en charge de la promotion des sportives de la marque.
Enfin, on note l’arrivée des français Mathieu Jaminet (vainqueur de la Porsche Carrera Cup France 2016, de l’ADAC GT Masters 2018, 4eme du WeatherTech SportsCar Championship ou IMSA 2019) qui devient Pilote usine et Julien Andlauer qui est désormais Jeune professionnel Porsche.

Affaire à suivre durant le prochain semestre.

Via Porsche, FranceRacing, EnduranceInfo.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Amazon business

Audible