Vous êtes ici : Passion Porsche > Sur route > Les modèles > Boxster [depuis 1997] > Boxster 981.1 [2012 à 2015]
Boxster 981.1 [2012 à 2015]

Présentation

En résumé...
Présentation officielle 03/2012
Lieu de présentation Salon international de l'automobile de Genève (Suisse)
Lieu de production Uusikanpunki (Finlande)
Modèles disponibles
Les articles sur ce modèle Ici

Pour en savoir plus...

Le concept Boxster

boxster-981-conceptMême si le virtuel présente des avantages pour les loisirs, il présente aussi des lacunes: impossible de sentir le vent dans les cheveux lorsque vous prenez un virage en décapotable virtuelle. Le Boxster, lui, est une ode à la vraie vie, tant par son design – un classique du genre – que par les remarquables performances techniques de son moteur central. Une ode qui fait honneur à ses devancières: les Porsche 356 N° 1 ou 550 Spyder. Une question se posait: comment perpétuer à l’avenir cette harmonie réussie entre design et fonctionnalité, entre tradition et innovation?

Une question à laquelle s’en ajoutent bien d’autres. Tout d’abord, qu’est-ce que l’harmonie? Juste un bel ensemble? Mignon? Propre? Et tranquille? Pas vraiment.

Porsche a donc revu sa notion du roadster pour la remuscler, l’affiner, et l’exprimer d’une manière radicalement nouvelle.

En visant plus de performances. Pour offrir davantage de puissance en toute efficience. Et en introduisant pour cela de nouvelles technologies. Avec une conception allégée bien pensée, des équipements extérieurs et intérieurs coordonnés et sportifs, et un design de carrosserie plus structuré, juste là où il le faut.

Pour que le style soit en adéquation avec le tempérament, celui d’un vrai roadster dans l’âme, affirmant haut et fort son indépendance. Plus puissant, plus irréductible et plus intense que jamais.

Source : Porsche

Le design extérieur

boxster-981-design-exterieurEn redéfinissant les performances du Boxster, c’est en fait le roadster de l’avenir que Porsche a redéfini, ainsi qu’un symbole de l’indépendance. Une décapotable, à l’image de ses précurseurs, notamment du 550 Spyder dont il s’inspire. Un sentiment de réelle liberté pour mieux avancer dans la vie comme sur circuit.

À l’avant, la verticalité des phares rappelle l’héritage des années 60 et 70 et donne une dimension plus avant-gardiste, tandis que la forme spécifique des entrées d’air surdimensionnées confère une impression de puissance au bouclier. De profil, la silhouette est le symbole même de l’impulsion.

L’empattement plus long, l’inclinaison du pare-brise et la capote, très plate lorsqu’elle est fermée, intensifient cette ligne fuselée. Autres éléments de style: les jantes 20 pouces et la largeur de la voie. L’allure générale est accentuée par des ailes et des entrées d’air latérales plus marquées, qui dénotent un point essentiel du Boxster: la position centrale de son moteur. Ceci n’est pas sans rappeler la 718 RS 60 Spyder.

Le design concave, dynamique, des portes améliore le guidage des écoulements vers les entrées d’air latérales. En haut, il tire une ligne précise vers l’arrière. En bas, il souligne avec puissance le seuil de porte.

D’autres contours, élégamment structurés et uniques sur les modèles Porsche, rehaussent les ailes jusqu’à la poupe. Ils y rejoignent un autre élément clé de celle-ci: l’aileron télescopique, qui se déploie automatiquement à partir de 120 km/h pour réduire la portance. En position fermée, grâce aux clignotants très fins qui le prolongent, il semble se fondre dans les feux arrière à DEL. Le feu de recul est regroupé pour plus d’effet avec le feu de brouillard arrière en position centrale, sous l’aileron.

Le diffuseur apporte la note finale au design arrière – tout en vigueur. Il laisse s’exprimer en son centre la sortie d’échappement en acier spécial (sortie double sur les Boxster S et Boxster GTS).

Vous l’aurez rapidement compris: s’il est fermement ancré dans un passé extrêmement riche, le Boxster réinterprète aussi la notion de roadster en visant clairement la première place. Chacun de ses muscles est clairement détouré, et tous n’attendent plus qu’une chose: que le conducteur donne le signal de départ.

Source : Porsche

Le design intérieur

boxster-981-design-interieurLe tableau de bord groupe les commandes de manière logique et permet de mieux se concentrer sur la route. De son côté, la console centrale montante enveloppe le conducteur et facilite les passages de rapports courts, rapides, sportifs et ergonomiques. Autant de principes issus du sport automobile, et appliqués aux modèles de série.

La dynamique de la console centrale se retrouve jusque dans les portes. Les poignées de fermeture en reprennent les formes pour s’intégrer au design unique des portes, et les vide-poches expriment le même esprit, pratique et énergique.

Les sièges de série sont des sièges sport sur les modèles Boxster et Boxster S, et des sièges sport Plus sur le Boxster GTS. Ils vous assurent une position de conduite basse, comme dans toute voiture de sport. Les dimensions athlétiques de ces modèles permettent à l’agencement intérieur d’offrir davantage d’espace et d’aisance, notamment pour les jambes. Un atout appréciable dans un roadster.

Prêt pour l’indépendance? Alors, contact. À gauche, naturellement. Vos mains se referment sur un volant sport au design ergonomique grâce à ses trois branches. Au tableau de bord, 3 instruments ronds. Logique, vous êtes dans un Boxster.

Puissance, lignes, design général... tout tend vers un même objectif, très sérieux: se faire plaisir en Boxster.

Source : Porsche

Suivez-nous…

Agenda

  • Aucun
AEC v1.0.4

Catégories

Archives