Vous êtes ici : PassionPorsche > Sur route > Les modèles > 356 [1948 à 1965]
356 [1948 à 1965]

Présentation

En résumé...
Modèles disponibles
Les articles sur ce modèle Ici

Pour en savoir plus...

La première vraie Porsche...et le début d’une grande histoire !

prototype 356

Ferry et Ferdinand Porsche à côté de leur prototype 356

Les plans de la première 356 sont achevés en 1947 en terre d’exil autrichienne, à Gmünd, par Porsche-Konstruktionen-Ges.m.b.H en collaboration avec le Designer Karl Rabe. Conçue par Ferry Porsche et dessinée par Erwin Komenda, elle est basée sur le projet type 64 dévoilé par la société Dr. Ing. h.c. F. Porsche KG en 1939 qui n’avait malheureusement pas vu le jour suite au début de la seconde guerre mondiale.Le premier prototype « 356 Roadster n°1 » voit ainsi le jour le 17 juillet 1947 et correspondra aux attentes de Ferdinand Porsche : réaliser une petite voiture de sport avec un bon rapport poids/puissance. Ce prototype biplace avec une carrosserie entièrement en aluminium est basé sur le châssis tubulaire Volkswagen avec une motorisation 4 cylindres à plat Volkswagen légèrement modifié et installée en position arrière centrale. Il faudra attendre le 8 juin 1948 pour obtenir l’homologation de cette première vraie Porsche qui portera le numéro de châssis 356-001.

Les quelques 500 commandes enregistrées lors du Salon de Genève en 1949 vont pousser Porsche à louer un vaste atelier à Stuttgart-Zuffenhausen ou le styliste va lisser et arrondir la silhouette du modèle d’origine. Suite à cette acquisition, la production s’arrêtera définitivement à Gmünd en 1951 où 52 voitures auront été produites : 44 coupés et 8 cabriolets. Dans un premier temps, Porsche devra sous-traiter sa production aux carrossiers Reutter et Heuer pour la version cabriolet, l’usine de Stuttgart-Zuffenhausen étant encore occupée par l’armée américaine.

Ateliers Porsche à Gmünd dans une ancienne scierie

Ateliers Porsche à Gmünd dans une ancienne scierie

La 356 abandonnera rapidement le châssis tubulaire obsolète du prototype (treillis de tubes trop onéreux et encombrants) pour une coque autoporteuse ainsi qu’un moteur arrière avec le célèbre porte-à-faux qui sera utilisé sur la 911.

La production de série démarrera réellement en 1950 où l’aluminium sera remplacé par de l’acier pour des raisons de coûts et qui caractérise la principale différence entre les 356 « Gmünd » et « Stuttgart ». Malgré son embonpoint et l’utilisation de nombreux éléments mécanique de la Volkswagen Coccinelle, la 356 procure néanmoins de très bonnes sensations de conduite sportive avec une tendance naturelle au survirage. Suite à cette prise de poids, Porsche proposera dès avril 1951 de nouvelles motorisations.

Disponible en coupé, en cabriolet puis en Speedster, le 356 connaîtra de nombreuses évolutions tout au long de sa carrière et sera produite en série de 1948 à 1965. La cylindrée, la puissance ainsi que les éléments mécaniques ne cesseront d’évoluer. Des versions spéciales seront réalisées pour l’Amérique du Nord sur demande de l’importateur Porsche Maxie Hoffman : l’America Roadster et le Speedster.

 

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Amazon Music