Vous êtes ici : PassionPorsche > Loisirs

Loisirs

Porsche 996 C4S road trip: flat six on the French Riviera

Beep, beep, beep… groan. It’s 4:00am on a Saturday, shouldn’t I be rolling in from a particularly good night out, instead of trying to drag myself out of bed? I’m pretty sure that four hours isn’t enough sleep, but I actually feel strangely motivated to get on with the day – probably something to do with what lies ahead…

After years of thinking about it, years interspersed with a few fun cars (TVR, NSX, M3 etc) I finally bought my first Porsche in September 2018. It was on a whim, as you do. I’d dabbled with the idea of a Cayman (you drive a lot of cars in this job and I’d enjoyed every Cayman I’d ever tried) but I knew that deep down it really had to be a 911 – you know, a real Porsche. I feel safe writing that in a magazine called Total 911.

A friend needed to move his 996 C4S on quickly so he could get into a Ferrari he’d been offered at a knockdown price (first world problems, huh?), coinciding happily with my having recently sold a house.

I knew the car too, said mate having owned it for a year or so, and I was enamoured by the spec – a lovely deep metallic blue, full black leather, Sports exhaust and short shifter kit making it even more focused as a driving machine. Furthermore, promises were made (and delivered) to have it looked over prior to sale and anything necessary be sorted – that promise eliciting a bill just short of £3K. Good for me. We’re still mates, by the way. 

So the deal was done, and on a sunny Thursday I picked up ‘my’ 911 for the short haul back to Essex from Kent. The Dartford tunnel proved the ideal sound chamber to test the aural attributes (windows down, of course), while a few local back roads elongated my trip home showing that all the uniquely 911 dynamic attributes I’ve always loved were present and correct. This was going to be a blast.

And while it was used little through the grotty winter months that arrived shortly after purchase, a few Sunday fun drives and – in particular – an epic weekend jaunt to Wales with some mates proved the mettle of the car, and that my instinct was right. You see, I’ve always believed that the thing you simply have to do if you’re lucky enough to own a 911 is a big road trip, ideally with the nose pointing south to sunnier climes.

It’s that combination of robustness, compactness and practicality alongside imperious driving dynamics that makes a 911 – for me – perhaps the best car in the world for a road trip involving serious miles on serious roads. It’s something I’d planned to do since well before I bought one, now it’s time to tick that box.

Yep, I think I’m going to pay for that lack of sleep later; good job I put my girlfriend on the insurance. But for now I’m in autopilot, jumping out of bed, boiling the kettle and scooping up any luggage we hadn’t stuffed into the car last night. Coffee quaffed, we’re rolling by 4:30, bound for P&O’s finest 7:25am crossing to Calais with perhaps a little more time in hand than anticipated – damn it, I really could have used another 30 minutes shut-eye.

No matter, there’s always something a little bit special about being on the road before the sun’s up, and we’re treated to a glorious sunrise as we cruise down the M2 motorway. The port beckons bright and early and we roll on as one of the first cars. 120 minutes of broken sleep later, we’re in France: now the trip really begins…

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Discover the world’s most spectacular routes together

With ROADS, Porsche offers a free app for everyone who loves driving. The community brings together passionate drivers from all over the world and helps them to discover and share beautiful landscapes, exciting bends and the most breathtaking roads around the globe.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

De l’Ardèche à la Loire en traversant les gorges

 

  • Départ : Pont-Saint-Esprit
  • Arrivée : Arlempdes
  • Distance: 150 km
  • Temps de trajet : 3h

 

Serpentant entre l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes, cet itinéraire vous permet de traverser l’un des plus beaux lieux touristiques de France : les gorges de l’Ardèche. Le départ se prend à Pont-Saint-Esprit, une ville gorgée d’histoire qui se dresse sur la rive du Rhône, dans le Gard. Vous apprécierez les deux majeures pièces architecturales de la ville :  l’église Saint-Saturnin (XVème siècle) et le pont médiéval Saint-Esprit, datant du XIVème siècle, le plus vieux des ponts sur le Rhône.

Via la D6086, vous rentrerez progressivement dans la réserve naturelle des gorges de l’Ardèche. Sur votre chemin, vous pourrez vous arrêter au point de vue du Ranc Pointu, surplombant la rivière. Quelques kilomètres plus loin, le point de vue du Grand Belvédère vous offrira un magnifique panorama sur la réserve naturelle. Vous serez également en mesure de marquer un arrêt pour aller visiter l’univers féérique de la Grotte Saint-Marcel, bénéficiant de 60Km de galeries. Enfin, une dizaine de kilomètres plus loin, un détour par le Belvédère de la Cathédrale vous offrira une vue imprenable de l’intérieur du canyon.

Cette route provençale zigzaguant au sein de la réserve naturelle vous étonnera probablement grâce à l’intensité du canyon, une nature débordante (il n’est pas rare de croiser des biques) et la qualité des panoramas offerts. Avant de quitter ce havre de paix, vous pourrez profiter d’un dernier spectacle sur le Belvédère du Serre de Tourre.

Vous arriverez par la suite à Vallon-Pont-d’Arc, haut lieu de la préhistoire et du tourisme culturel. Ce petit village est le point de départ de la descente des gorges de l’Ardèche (du pont d’Arc à Saint-Martin-d’Ardèche). En cas de petite faim, il est possible de faire étape au « Petit Jardin », restaurant chaleureux et décontracté proposant une cuisine bistronomique.

En sortant de Vallon-Pont-d’Arc, vous traverserez un instant les champs ardéchois avant que la route ne se fasse plus étroite pour surplomber à nouveau la rivière. Vous traverserez ensuite Ruoms, village médiéval fondé à la fin du Xème siècle, avant de rejoindre progressivement Balazuc tout en observant le paysage fortement vallonné de la région. Classé parmi les « Plus Beaux Villages de France », le village de Balazuc est perché sur des falaises de calcaires abruptes. Il vous restera ensuite environ 80Km à parcourir, dont une grande partie au travers du Parc Naturel Régional des Monts d’Ardèche avant d’atteindre Arlempdes. Le magnifique village d’Arlempdes, que la Loire entoure d’un méandre, offre un paysage dominé par d’anciennes coulées basaltiques, témoignant du passé volcanique de la région. Vous pourrez notamment découvrir les imposants vestiges de son château, datant du XIIème siècle.

  • C’est à voir :
    • Les gorges de l’Ardèche
    • la Grotte Saint Marcel
    • le village médiéval de Ruoms
    • Balazuc (l’un des plus beaux villages de France)

 

  • C’est à faire :
    • faire une pause au Petit Jardin, à proximité des gorges de l’Ardèche
    • faire une halte à Arlempdes pour découvrir son château

 

Lien Googlemap: De l’Ardèche à la Loire en traversant les gorges

 

Cet article De l’Ardèche à la Loire en traversant les gorges est apparu en premier sur Belles Routes de France.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

A Visit to Épernay

What exactly are the qualities of a top-notch champagne? An excursion to Moët & Chandon.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Du Sud de la Bourgogne au pays Charolais

 

  • Départ : Savigny les Beaune
  • Arrivée : Bourbon Lancy
  • Distance: 150 km
  • Temps de trajet : 3h

 

Itinéraire retour de notre précèdent périple dans le Morvan, vous allez traverser les vignobles du sud de la Bourgogne et admirer les paysages ruraux du charollais, célèbre pour ses champs de vaches.

Après en avoir pris plein les yeux en visitant les collections du musée du château de Savigny les Beaune (voir périple Morvan), vous repartez du château avec l’envie de devenir pilote de chasse ou de course automobile….

Vous traversez Beaune en direction du sud, en empruntant la d974, par les grands crus bien connus, Puligny Montrachet, Chassagne Montrachet, ou la visite des caves du château de Meursault qui permet de comprendre l’histoire du vin et de l’œnologie dans la région.

Ensuite, il faut emprunter la D981 après Chagny et rejoindre Saint Martin sous Montaigu et emprunter une route qui serpente a flanc de colline jusque Villeneuve en montagne, route bien connue des rallyemen locaux et internationaux, puisqu’elle a servi de juge de paix lors de la finale de la coupe de France des rallyes en 2018.

A l’approche de la ville de Le Creusot, ville au passé industriel riche (vous devrez faire un détour si vous souhaitez visiter le château de la verrerie, ancienne manufacture des cristaux de la reine), il faudra suivre Blanzy par la très ennuyeuse n80/n70, mais rassurez-vous seulement sur 8 km , puis la d102 vous emmènera au grès de ses courbes jusqu’à Toulon sur Arroux, après avoir longé le barrage de la Sorme, plus grande réserve artificielle de Saône et Loire,  ou on peut s’accorder une pause a l’ombre.

La d994 vous emmènera ensuite a Gueugnon, ou l’on célèbre le foot depuis plus de 70 ans, et la jolie d60 vous suivra jusqu’à Bourbon Lancy, lieu de naissance des moteurs industriels IVECO, ou vous finirez votre parcours au lieu-dit le Fourneau, lieu industriel de Bourbon Lancy, ou l’on fabriquait autrefois de la glace pour alimenter les hôtels et restaurants environnants. La machine restaurée, sur le parking d’arrivée permettra aux curieux de lire et connaitre son histoire. Il est même possible de trouver une chambre d’hôtes en traversant seulement la route.

 

  • C’est à voir :
    • château de meursault 
    • musée de la mine de Blanzy
    • pont aux 13 arches de Toulon sur Arroux
    • cité de l’inox a Gueugnon

 

  • C’est à faire :
    • déguster, avec modération, un vin de bourgogne
    • manger une entrecôte charolaise

 

Lien Googlemap: du Sud de la Bourgogne au pays Charollais

 

Départ : château de Savigny les Beaune 

  • Savigny les Beaune > Beaune puis Chagny par d974 sur environ 26 km
  • Chagny > Mellecey par d981 puis d48 sur 11 km
  • Chatel Moron par d124 puis d299
  • Suivre a gauche D125 > Sainte Helene > Le Creusot sur 25 km
  • N70 > Montchanin sur 15.5 km
  • D980 les bizots sur 8.7 km
  • Toulon sur Arroux par d102, puis d57 et d985 sur 19 km
  • Gueugnon par d994 sur 12 km
  • Bourbon Lancy par d60 sur 22 km
  • Le fourneau > moulins par 973 sur 4 km

Arrivée: Bourbon Lancy (Le Fourneau)

Cet article Du Sud de la Bourgogne au pays Charolais est apparu en premier sur Belles Routes de France.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Amazon business

Audible