Cayman T

Alpine A110S vs Porsche 718 Cayman T : le comparatif en vidéo

Alpine et Porsche ont présenté il y a quelques semaines leur nouveau coupé sportif. L’A110S pour le constructeur français du groupe Renault, la 718 Cayman T pour l’Allemand. Moteur, boîte de vitesse, puissance, poids, accélération, vitesse de pointe ou encore longueur, volume des coffres avant et arrière et les prix, découvrez ce duel en chiffres.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La Porsche 718 T sera vendue au Canada et on l’a essayée!

De passage en Allemagne, le Guide de l’auto a appris que la Porsche 718 T sera finalement commercialisée au Canada. Présentée par Porsche en décembre dernier en Europe, la 718 T est une version allégée des 718 Cayman et Boxster régulières. Pensée pour une conduite plus sportive, la T est …

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Comparatif Alpine A110 S vs Porsche 718 Cayman T : quand la France attaque l’Allemagne

Porsche s’en sort toujours avec les honneurs face à ses concurrents. Le 718 Cayman a récemment gagné une version T plus radicale et ajoute une dose de plaisir au volant de ce coupé qui n’est désormais plus équipé d’un six cylindres à plat. Une rivale se profile, française et particulièrement inquiétante pour le reptile. Elle se nomme Alpine A110 S et compte donner le change à l’allemande sans se laisser impressionner.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Cayman T – Essai : Sans filtres

A l’époque, nous avions été séduits par la version T de la Porsche 991. Loin de n’être qu’une version bien « marketée », il s’agissait d’un modèle à part entière, plus authentique que les versions Carrera. Porsche réitère l’opération avec les 718 Boxster et Cayman. C’est ce dernier que nous avons pu tester, lors d’une belle virée. Pour profiter de cette biplace au physique avantageux, direction l’Auvergne, et plus précisément, le Cantal. Avec une question en tête : cette version apporte-t-elle un regain d’intérêt par rapport aux versions normales, voire S (350 ch), dont elle se rapproche sur le plan du tarif ?

A bord, notre exemplaire joue le jeu : une boîte manuelle bien sûr, et un habitacle dénué d’écran tactile (disponible en option gratuite) laisse place à un rangement dans la planche de bord, rarement rencontré sur les Porsche de grande série… A la mise en route, le Flat 4 n’émoustille toujours pas. Très silencieux, ce bloc 2.0 développe toujours 300 ch. Un poil creux à bas régimes, il ne s’éveille vraiment qu’à partir de 2 500 tr/min. La direction parfaitement calibrée et l’encombrement limité du 718 permettent des évolutions urbaines aisées. Sur autoroute, l’absence de radio fait apparaître quelques bruits d’air, supportables, et le confort des sièges sport plus, de série, permet de longues étapes sans fatigue, à condition de ne pas solliciter la position sport de l’amortissement piloté, déjà bien maintenu. Ce Cayman T, plus typé, reçoit en effet d’office le châssis sport, rabaissé de 20 mm (indisponible sur la version de base équipée du…See more pictures on Auto moto : magazine auto et moto

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche 718 Boxster & Cayman T : la timidi-T

En attendant de retrouver une place de choix dans le cœur des puristes, inconsolables depuis l’abandon du 6-cylindres, les Boxster et Cayman se plient en quatre. C’est le cas de le dire puisque sans se départir de leurs 4-cylindres à plat turbocompressés, ces deux Porsche multiplient les déclinaisons. Les visiteurs du salon de Genève pourront en effet témoigner de l’apparition de la version T.

Avec ce label apparu pour la première fois en 1968 sur la 911 originelle puis reconduit en 2018 sur la 991, la firme de Zuffenhausen promet de rehausser la sportivité de ses modèles au meilleur prix. Dans cet esprit, le duo de roadster et coupé s’appuie sur une 718 “de base” pour lui reprendre son “petit” 2.0 de 300 ch et sa boîte mécanique, à la commande raccourcie pour l’occasion.

L’habitacle fait même l’impasse sur l’interface multimédia PCM. En échange de cette relative modestie, l’excellent châssis est surbaissé de 20 mm, s’équipe de la suspension pilotée et reçoit le renfort de l’autobloquant mécanique. Pour encore davantage de sensations de conduite, l’échappement sport est également de la partie. Entre autres signes distinctifs plus subtils, les grandes jantes de 20 pouces se chargent de distinguer ces deux T des autres versions.

En ces temps d’aseptisation galopante, la démarche…See more pictures on Auto moto : magazine auto et moto

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires