Vous êtes ici : PassionPorsche > Articles by: Le Porschiste Pro
Le Porschiste Pro

Le Porschiste Pro

Le Porschiste Pro est un site d'infos dédié à la marque automobile Porsche et à ses passionnés. Infos sur les sorties de nouvelles Porsche, scoops, émissions, essais en vidéo... Si vous êtes amateur de Porsche, ce site est pour vous !

Porsche présente sa nouvelle 911 RSR à Goodwood !

Par Louis Arsonneau

Lors du célèbre rendez-vous anglais « Festival of Speed » à Goodwood, Porsche en a profité pour dévoiler au grand public sa nouvelle arme de compétition, la 911 RSR ! Et même en 2019, cette 911 ultime n’adopte toujours pas de turbo et se contente d’un tout nouveau flat 6 atmosphérique… !

 

La 911 RSR est bien connue des amateurs de sport automobile… Elle a notamment remporté plusieurs fois les 24 heures du Mans en catégorie GTE Pro et s’illustre dans le championnat du monde d’endurance (WEC).

Pour cette nouvelle version, la firme de Stuttgart a décidé de parfaire sa monoplace en apportant quelques modifications mécaniques à sa monture de course.

Tout d’abord, même si le bolide ressemble comme deux gouttes d’eau à son prédécesseur, la plupart des pièces de carrosserie sont nouvelles. « Les seuls composants que nous avons gardés strictement identiques à sa devancière sont les optiques avant et arrière, les freins, l’embrayage, le baquet du pilote et une partie de la suspension. »

Et pourtant, la plus grande nouveauté ne se situe pas au niveau de la carrosserie. En effet, Porsche a augmenté la cylindrée du flat 6 atmosphérique de sa 911 RSR afin de le faire passer de 4.0 à 4.2 litres pour une puissance maximum de 510 ch, rien que ça ! A l’instar de la version précédente, le moteur ne se situe pas en porte-à-faux arrière, mais bien en position centrale arrière pour une question d’équilibre et de répartition des masses. La puissance sera transmise aux roues arrières grâce à une boîte de vitesse séquentielle à 6 rapports.

La nouvelle Porsche 911 RSR s’illustrera en piste le 1er septembre prochain à l’occasion des 6 heures de Silverstone.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Nouveaux Porsche 718 Spyder et GT4 : le retour du flat 6 atmo !

Par Louis Arsonneau

Depuis des mois d’attente, Porsche dévoile enfin les versions ultimes de son 718. L’une déclinée sur le Boxster, le Spyder et l’autre sur le Cayman, le GT4. Et Porsche renoue avec son flat 6 atmosphérique avec ces modèles Spyder et GT4, aucun flat 4 turbo au programme !
 
Alléluia ! On rajoute deux cylindres et on déshabille le moteur de son turbocompresseur. Le flat 6 4.0 l qui équipe ces deux nouveaux jouets développe 420 ch à un régime maximum de 8 000 tr/min, rien que ça… ! C’est donc 35 ch de plus que l’ancien GT4 et 45 ch de plus que le Boxster Spyder type 981. Sachez tout de même que le flat 6 4.0 l de ces 718 n’est pas celui de la 911 GT3 comme l’on aurait pu le supposer. Il s’agit en fait du flat 6 3.0 l de la 911 type 992 dont la cylindrée a été gonflée à 4 litres et où le turbo a été supprimée. Le moteur de ces 718 Spyder et GT4 est donc tout nouveau comme le vente la firme de Stuttgart. Aussi, pour ravir les puristes, le boxer est associé avec une boîte manuelle à 6 rapports. Le tout permet à l’auto d’atteindre la vitesse de 100 km/h en seulement 4,4 secondes et de passer la barre des 300 km/h en vitesse de pointe. Ceux qui recherchent l’efficacité seront aussi servis puisque ces deux variantes de la gamme 718 devraient proposer la boîte PDK dans leur catalogue. Néanmoins, cette option ne sera disponible que dans quelques mois…
Afin de réduire la consommation et les émissions de CO2 en conduite civilisée, le flat 6 atmo de ces 718 peut désactiver la moitié de ses cylindres afin de fonctionner uniquement sur 3 cylindres !
Niveau châssis, Porsche équipe ses 718 Spyder et GT4 d’un différentiel arrière à glissement limité ainsi que du Porsche Torque Vectoring permettant de gérer le couple transmis à chacune des roues du véhicule. De plus, le châssis a été rabaissé de 30 mm sur ces versions. Il s’agit de la même base que sur les autres modèles de la gamme 718. Le châssis a néanmoins reçu quelques modifications afin d’être adapté à une utilisation plus sportive que pour les autres 718 Boxster et Cayman.
 
Côté look, pas de surprise, on retrouve la ligne typique du Boxster Spyder avec le double bossage arrière et les pare-chocs agressifs. Sur le GT4, le 718 se voit équipé d’une silhouette plus aérodynamique avec l’intégration de l’aileron arrière fixe qui donne d’ores-et-déjà la couleur… Cet aileron, plus large que sur le Cayman GT4 type 981, a été revu afin de gagner en efficacité : il apporte 12 kg d’appui supplémentaire à la vitesse de 200 km/h.
On notera également la présence de deux nouvelles sorties d’échappement qui sont plus écartées l’une de l’autre que sur les anciens modèles type 981.
 
Le 718 GT4 peut recevoir en option le pack Clubsport lui conférant un arceau de sécurité, des baquets intégraux, un extincteur ou encore un harnais 6 points pour le conducteur. Le 718 Spyder se dote, à l’instar de son prédécesseur, d’une capote rétractable grâce à un système semi-automatique afin d’alléger au maximum le Spyder. Il faut dire que le poids de ces deux 718 reste relativement contenu avec 1 420 kg affiché par la balance pour chacun d’entre-eux.
 
Alors ? Vous êtes plutôt Spyder ou GT4 ? Avec les beaux jours qui arrivent, nous pencherions plus vers le magnifique 718 Spyder. Il faudrait tout de même pouvoir débourser 95 299 € au minimum pour s’offrir ce beau jouet… Comptez 98 180 € pour piloter la version la plus extrême, le GT4 ! Commercialisation l’automne prochain.
 
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La toute première Porsche va être mise en vente !

Par Louis Arsonneau

Conçu par Ferdinand Porsche en 1939, le prototype Porsche type 64 sera mis en vente aux enchères lors de la célèbre vente RM Sotheby’s en août 2019 à Pebble Beach. Il s’agit du tout premier exemplaire de l’histoire signé Porsche, d’une extrême rareté : il s’agit de l’unique modèle restant.

 

Après la Volkswagen Coccinelle de l’entre-deux-guerres, l’ingénieur Porsche a souhaité décliner la « voiture du peuple » en une version plus sportive, plus connue sous le nom de Porsche 356. Durant les années de recherche précédant la sortie de la 356, la firme de Stuttgart a élaboré quelques prototypes afin de mettre au point son modèle emblématique. Parmi ces prototypes, la Porsche type 64 de 1939, tout premier modèle badgé Porsche. Cette Porsche a été conçue pour tenter de rendre la silhouette de la Coccinelle plus aérodynamique. La carrosserie est en aluminium et l’auto embarque le flat 4 de la Volkswagen dont la puissance a été rehaussée à environ 32 ch… Mais tout de même 160 km/h de vitesse de pointe ! Seulement trois exemplaires de ce prototype ont été produits, il n’en reste qu’un seul à ce jour…

En effet, seul un modèle a survécu à la guerre et celui-ci a ensuite été restauré par Pinin Farina en 1947.

Cet unique prototype Porsche type 64 sera donc proposé à la vente de Pebble Beach entre le 15 et 17 août prochain. Son prix devrait s’envoler à plusieurs dizaines de millions de dollars… amateurs, préparez vos portefeuilles… !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche commercialise son nouveau Cayenne S Coupé de 440 ch


Après avoir présenté les nouveaux Cayenne Coupé (V6 de 340 ch) et Cayenne Turbo Coupé (V8 de 550 ch), la firme de Stuttgart intègre une version S dans sa nouvelle gamme de SUV
coupé.

Cette déclinaison S embarque un
V6 2.9 l turbocompressé de 440 ch lui permettant d’atteindre la vitesse de 100 km/h en seulement 5 secondes avec le pack Sport Chrono, équipement de série sur ce
nouveau Cayenne S Coupé. D’ailleurs, sur le catalogue des options, vous pourrez vous passer des jantes aluminium de 20 pouces, du Park Assist avec caméra de recul, du toit en verre panoramique ou
encore de la suspension PASM. En effet, ces équipements seront proposés de série sur le modèle.

A l’instar du nouveau Porsche Macan S,
les ingénieurs allemands ont décidé de placer le turbocompresseur alimentant le V6 à l’intérieur du V des cylindres afin de raccourcir le trajet parcouru par l’air pour atteindre les chambres de
combustion des cylindres et ainsi gagner en rendement.

Grâce à un couple maximum de 550 Nm,
l’auto devrait vous coller au siège lorsque vous enfoncerez la pédale de droite. D’autant plus que ces 550 Nm de couple peuvent être exploités sur une large plage de régime
moteur (de 1 800 à 5 500 tr/min). La vitesse de pointe du nouveau Cayenne S coupé culmine à 263 km/h quand la balance affiche un poids de plus de 2 000 kg pour ce
SUV.

 

L’auto est proposée à partir de
101 817 € en France. Les premières livraisons de ce nouveau Cayenne S Coupé débuteront fin août 2019.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Essai : Porsche Macan S 2019, familiale exemplaire ?

 
C’est dans le superbe écrin du château de Dampierre-en-Yvelines que nous allons vous présenter ce joyau bleu. En effet, le domaine ouest parisien, dans la vallée de Chevreuse, nous a ouvert ses portes pour accueillir notre bijou. Un grand merci pour leur accueil chaleureux.
Notre rédaction a pu essayer ce nouveau Macan S dans sa livrée Bleu Miami, MAGNIFIQUE ! Alors oui, cette couleur fait réagir et ne passe pas inaperçue auprès des passants. Rare pour un SUV plus habitué jusqu’ici aux différentes nuances de gris ou au noir et blanc ainsi qu’aux trottoirs des quartiers chics. « Miami Blue », on aime ou on déteste ; et nous, on adore !
Rentrons dans le vif du sujet et parlons de ce nouveau Porsche Macan qui se résume plus à un simple restylage qu’à un renouvellement profond… Et oui, même si ce Macan s’est écoulé à quasiment 400 000 exemplaires en 4 ans, il n’a été commercialisé qu’à partir de 2014. Alors qu’apporte ce Macan restylé ?
–      Des ouïes latérales redessinées afin de gagner en largeur et agressivité
–      Feux avant 4 points LED de série
–      La fameux bandeau LED rouge reliant les deux feux à l’arrière à l’instar des autres modèles de la gamme
–      Dans l’habitacle, on retrouve la petite molette de sélection de mode de conduite sur le volant grâce au pack Sport Chrono qui équipait notre modèle d’essai
–      Toujours à l’intérieur, l’intégration d’un nouvel écran tactile de plus de 10 pouces
 
 
On regrettera la nouvelle console centrale tactile présente sur la nouvelle Panamera et Cayenne qui n’équipe malheureusement pas notre nouveau Macan. Et oui, il ne s’agit que d’un petit lifting et non d’un Macan de nouvelle génération.
 
Côté moteur, seulement 2 motorisations sont au catalogue en attendant les versions GTS et Turbo :
–      Le Macan et son 4 cylindres de 245 ch issu de la VW Golf GTI
–      Le Macan S et son V6 de 354 ch provenant du Audi SQ5
 
Nous avons pu essayer la version S du Macan dont le V6 a été retravaillé par rapport à l’ancienne version qui embarquait le même V6 3.0 l turbocompressé. Le Macan S de 2014 développait 340 ch, l’actuel en développe 14 de plus. La plus grosse nouveauté dans le moteur sur ce nouveau Macan S réside dans sa configuration. En effet, afin d’améliorer le rendement du V6, les ingénieurs allemands ont décidé de placer le turbo à l’intérieur du « V » des cylindres de sorte à raccourcir le trajet de l’air allant du turbocompresseur aux cylindres.
 
Le châssis reste le même que sur la version initiale, provenant de son cousin, l’Audi Q5 mais retravaillé et surtout assisté par des suspensions plus efficaces quelque soit le mode de conduite sélectionné.
 
Nous sommes au volant du plus désirable des SUV actuels selon nous (en attendant la version Turbo) de part sa ligne restant idéale dans le style et les proportions. Nous sommes bien à bord d’une Porsche avec ce nouveau Macan S avec un 0 à 100 km/h expédié en seulement 5,1 s. Il s’agit donc bel et bien d’une sportive. Et pourtant, on sera assez rapidement déçu par le comportement du moteur qui manque un petit peu de sportivité. L’accélération est assez linéaire et l’ambiance feutrée… Mais objectivement, il faut tout de même avouer que l’on dispose d’une machine très efficace offrant des reprises très franches même à bas régime. C’est juste que la firme de Stuttgart nous a habitué à des autos quasi parfaites en terme de sportivité 🙂
Attention sur petites routes sinueuses : le bolide dépasse les 1 800 kg et on trouve assez rapidement les limites de la voiture en conduite très soutenue. Néanmoins, il faut dire que les ingénieurs allemands ont réalisé un travail remarquable sur le châssis de ce Macan. Même s’il s’agit de l’ancienne base provenant de l’ancien Q5 de chez Audi, le comportement de ce Porsche Macan est exemplaire surtout lorsque l’on enclenche le mode Sport Plus où le travail des suspensions actives opère davantage. La boîte PDK à double embrayage est comme toujours efficace même si nous avons pu constater un peu plus de lenteur entre les passages de rapports par rapport à d’autres modèles de la marque équipés de la même boîte.
 
On reste cependant un peu sur notre faim quant à la sonorité du V6 qui reste, selon nous, digne d’une grosse berline allemande. Après, il s’agit d’une affaire de goût alors on vous laisse juger dans notre reportage ! Sachez tout de même que pour répondre aux nouvelles normes en matières de pollution, la firme allemande a été contrainte de modifier la ligne d’échappement de son Macan afin d’y inséré un nouveau filtre à particules qui serait à l’origine d’une sonorité plus feutrée.
Mais la vocation du Porsche Macan n’est pas la sportivité… Pour une utilisation quotidienne, doté d’un coffre de plus de 500 litres, la petite famille pourra se faire plaisir avec un beau véhicule qui pourra offrir quelques sensations lorsque le conducteur de l’auto enclenchera le mode Sport !
Parlons désormais des tarifs ce Macan restylé. Dans sa version 4 cylindres, il vous faudra débourser au minimum 60 000 € et rajoutez 6 500 € pour vos offrir la version S que nous avons essayée. A cela, il faut ajouter les options et le malus écologique.
Tarif de notre modèle d’essai très bien optionné : 100 000 €.

Fiche technique :

Moteur Puissance

Couple

maxi

Performances Poids Conso (mixte)
V6 3.0 l turbocompressé 354 ch  480 Nm

0 à 100 km/h : 5,1 secondes avec pack Sport Chrono

Vitesse maxi : 254 km/h

1 865 kg 8,9 l/100 km
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires