Vous êtes ici : PassionPorsche > Articles by: Le Porschiste Pro
Le Porschiste Pro

Le Porschiste Pro

Le Porschiste Pro est un site d'infos dédié à la marque automobile Porsche et à ses passionnés. Infos sur les sorties de nouvelles Porsche, scoops, émissions, essais en vidéo... Si vous êtes amateur de Porsche, ce site est pour vous !

La toute première Porsche va être mise en vente !

Par Louis Arsonneau

Conçu par Ferdinand Porsche en 1939, le prototype Porsche type 64 sera mis en vente aux enchères lors de la célèbre vente RM Sotheby’s en août 2019 à Pebble Beach. Il s’agit du tout premier exemplaire de l’histoire signé Porsche, d’une extrême rareté : il s’agit de l’unique modèle restant.

 

Après la Volkswagen Coccinelle de l’entre-deux-guerres, l’ingénieur Porsche a souhaité décliner la « voiture du peuple » en une version plus sportive, plus connue sous le nom de Porsche 356. Durant les années de recherche précédant la sortie de la 356, la firme de Stuttgart a élaboré quelques prototypes afin de mettre au point son modèle emblématique. Parmi ces prototypes, la Porsche type 64 de 1939, tout premier modèle badgé Porsche. Cette Porsche a été conçue pour tenter de rendre la silhouette de la Coccinelle plus aérodynamique. La carrosserie est en aluminium et l’auto embarque le flat 4 de la Volkswagen dont la puissance a été rehaussée à environ 32 ch… Mais tout de même 160 km/h de vitesse de pointe ! Seulement trois exemplaires de ce prototype ont été produits, il n’en reste qu’un seul à ce jour…

En effet, seul un modèle a survécu à la guerre et celui-ci a ensuite été restauré par Pinin Farina en 1947.

Cet unique prototype Porsche type 64 sera donc proposé à la vente de Pebble Beach entre le 15 et 17 août prochain. Son prix devrait s’envoler à plusieurs dizaines de millions de dollars… amateurs, préparez vos portefeuilles… !

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche commercialise son nouveau Cayenne S Coupé de 440 ch


Après avoir présenté les nouveaux Cayenne Coupé (V6 de 340 ch) et Cayenne Turbo Coupé (V8 de 550 ch), la firme de Stuttgart intègre une version S dans sa nouvelle gamme de SUV
coupé.

Cette déclinaison S embarque un
V6 2.9 l turbocompressé de 440 ch lui permettant d’atteindre la vitesse de 100 km/h en seulement 5 secondes avec le pack Sport Chrono, équipement de série sur ce
nouveau Cayenne S Coupé. D’ailleurs, sur le catalogue des options, vous pourrez vous passer des jantes aluminium de 20 pouces, du Park Assist avec caméra de recul, du toit en verre panoramique ou
encore de la suspension PASM. En effet, ces équipements seront proposés de série sur le modèle.

A l’instar du nouveau Porsche Macan S,
les ingénieurs allemands ont décidé de placer le turbocompresseur alimentant le V6 à l’intérieur du V des cylindres afin de raccourcir le trajet parcouru par l’air pour atteindre les chambres de
combustion des cylindres et ainsi gagner en rendement.

Grâce à un couple maximum de 550 Nm,
l’auto devrait vous coller au siège lorsque vous enfoncerez la pédale de droite. D’autant plus que ces 550 Nm de couple peuvent être exploités sur une large plage de régime
moteur (de 1 800 à 5 500 tr/min). La vitesse de pointe du nouveau Cayenne S coupé culmine à 263 km/h quand la balance affiche un poids de plus de 2 000 kg pour ce
SUV.

 

L’auto est proposée à partir de
101 817 € en France. Les premières livraisons de ce nouveau Cayenne S Coupé débuteront fin août 2019.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

La nouvelle Porsche 911 Speedster de série présentée au salon de New York

Par Louis Arsonneau

Après avoir dévoilé deux concept-cars en juin 2018 puis en octobre lors du mondial de l’auto de Paris, la firme de Stuttgart présente (enfin) sa Porsche 911 Speedster type 991, dernier modèle de sa génération.

Présenté au salon de l’automobile de New York (du 19 au 28 avril 2019), le nouveau Speedster de chez Porsche signe une belle fin de carrière pour la gamme 911 type 991 phase 2. Boucliers avant et arrière agressifs, stricte bi-places, double bossage arrière, pare-brise raccourci, la silhouette très caractéristique de cette mythique déclinaison Speedster ne passe pas inaperçue. Néanmoins, on sera plutôt déçu concernant cette version de série. En effet, à l’inverse du concept présenté à Paris en octobre dernier, cette nouvelle 911 Speedster ne se dote pas des fameux rétroviseurs « Talbot » ni de la trappe à essence sur le capot avant ni des feux avant à 4 points lumineux présents sur le concept-car.

Grâce à des matériaux légers comme le polyuréthane utilisé pour les boucliers ou le carbone pour les freins (système PCCB), la balance affiche un poids assez raisonnable de 1 465 kg. A l’instar du Boxster Spyder type 981, le système de rétractation du toit est semi-automatique : seul le système de verrouillage est électrique.

Ce modèle exclusif limité seulement à 1 948 exemplaires (déjà tous vendus) embarque le flat 6 4.0 l atmosphérique de la 991.2 GT3 développant 502 ch et 469 Nm de couple maxi. Cette incroyable motorisation capable d’atteindre un régime moteur de 9 000 tr/min est accouplée à une boîte manuelle à 6 rapports. Même avec cette transmission « à l’ancienne », l’exercice du 0 à 100 km/h est abattu en seulement 3,8 secondes ! De plus, le nouveau Speedster est monté sur un châssis très similaire à celui de la GT3 et par conséquent, se voit équipé de quatre roues directrices.

 

La nouvelle Porsche 911 Speedster sera commercialisée le mois prochain à un tarif encore inconnu pour le moment mais qui devrait probablement atteindre ou même dépasser la barre des 200 000 €.

 
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Notre dossier : les cotes des anciennes Porsche sont-elles en train de décliner ?

Par Victor Bessaguet et Louis Arsonneau + Paul CC

Depuis maintenant quelques mois, on observe un certain ralentissement dans l’augmentation des prix des voitures de collection. Parmi ces raretés aux tarifs vertigineux, quelques Porsche Classic qui se négocient parfois autour du million d’euros… L’indice « HAGI » (Historical Automobile Group International), ayant une incidence sur les cotes des autos de collection de prestigieux constructeurs, a vu sa tendance s’inverser ces derniers mois. Porsche est l’une des marques touchées par ce phénomène.

 

Tout d’abord, il faut comprendre pourquoi la cote des anciennes autos de collection a augmenté de manière exponentielle ces 20 dernières années. Et si l’on disait tout simplement que ce fut dû à la loi de l’offre et de la demande.

Le marché de l’automobile s’est clairement démocratisée depuis l’arrivée du XXIème siècle. Véhicules thermiques, hybrides, électriques et même à hydrogène, la modernité n’a cessé de faire évoluer l’automobile. Les usines automatisées ont permis de vendre un nombre plus conséquent de voitures et la concurrence, de plus en plus présente de nos jours au sein de cette industrie, pousse les constructeurs à innover sans arrêt.

Selon Paul Clément-Collin, rédacteur en chef pour CarJager (Boîtier Rouge) et spécialiste des anciennes, les véhicules de collection, eux, bénéficient « d’une logique de nostalgie ». « On peut prendre par exemple le cas d’une Porsche 911 3.2 l. Cette icône est désormais convoitée par des gens ne connaissant pas ou peu l’automobile mais qui se rappellent de cette auto car elle leur évoque leur enfance ou un moment de leur vie » nous confie Paul. La 3.2 l est la Porsche tant appréciée des jeunes générations des années 70 et lorsqu’aujourd’hui, ils peuvent, pour les plus chanceux d’entre-eux, se permettre d’en devenir propriétaire, ils n’hésitent pas ! Par conséquent, si ces autos sont plus recherchées, leur cote augmente.

A côté de cela, la croissance exponentielle des tarifs de certains modèles plus anciens et/ou plus exclusifs est le résultat d’un autre phénomène, la spéculation, comme nous l’explique le journaliste. « C’est une réaction en chaîne. A partir du moment où certaines personnes commencent à investir dans l’automobile de collection afin d’en tirer des plus-values à la revente par exemple, ces personnes achèteront les voitures les plus chères. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle ces voitures sont vendues aux enchères à parfois plusieurs millions d’euros. Mais ce sont ces autos hors de prix qui étaient prisées par de gros collectionneurs il y a 10 ans à des tarifs abordables pour eux. Comme ces modèles sont désormais devenus inaccessibles pour certains collectionneurs, ceux-ci se rabattent sur des modèles plus abordables, contribuant ainsi à l’augmentation des cotes de l’ensemble des autos de collection, de la plus populaire à la plus exclusive.« 

Pour certains modèles comme par exemple la Porsche 911 Carrera RS 2.7 (sans doute l’exemple le plus représentatif) la cote ne dépassait pas 60 000 € au début de notre siècle. Aujourd’hui, la cote de cette voiture atteint plus de 600 000 € et touche quasiment le million pour certains modèles.

En 2016, la cote des occasions Porsche a atteint son apogée pour certains modèles aux tarifs exorbitants. Mais, inéluctablement, a fini par redescendre dès la fin 2016. Aujourd’hui, cette baisse est estimée à environ 12 %. Plus important, la baisse de ce début 2019 est évaluée à plus de 6 % par l’indice HAGI dédié à la marque allemande, la plus forte baisse de cette période.

Néanmoins, cette baisse s’inscrit tout de même dans une hausse globale depuis 2010. De 2013 à 2016, nous avons été les témoins d’une flambée spectaculaire des cotes de certains modèles – la Carrera RS 2.7 l par exemple (encore une fois…), plus forte hausse enregistrée (+64 %) – avant d’assister à une baisse jusqu’à aujourd’hui qui est cependant moindre comparée à la hausse perçue ces dernières années. Toutefois, il est important de noter que ce sont les oldtimers qui sont touchées par cette baisse comme nous vous l’expliquerons par la suite.

Et maintenant, réponse à la question que vous vous posez tous ! Les cotes des vieilles Porsche vont-elles décliner ?

Pas aussi simple que ça. Il y a en effet certains modèles comme la 2.7 RS citée auparavant qui sont, en quelque sorte, arrivés à leur apogée en terme de tarif. Ces modèles rares devenus très prisés ont atteint des prix tellement élevés que leur cote ne pourra que décliner ces prochaines années. « Même principe que sur les marchés boursiers, nous confiait Paul, après avoir atteint des sommets vertigineux, la courbe adopte une pente négative« . Néanmoins, ne vous attendez à une baisse drastique des cotes de ces modèles. En effet, même si leurs tarifs pourraient baisser ces prochains jours, ce ne sera que temporaire et les cotes de ces autos se mettront tout doucement à stagner.

A l’inverse, certains modèles plus « Youngtimers » comme les 911 type G, les 911 type 964 ou les 911 type 993, verront sans doute leurs prix davantage revalorisés ces prochaines années. De nos jours, de plus en plus de gens s’intéressent aux Youngtimers et la 993 est sans doute l’exemple le plus caractéristique en la matière : une auto moderne mais pas trop, gardant un brin d’authenticité avec son flat 6 encore refroidi par air et adoptant une ligne absolument sublime.

Difficile donc de dire que les cotes des Porsche baisseront ces prochains jours. Et ce n’est valable que pour certains modèles quasi-inaccessibles à savoir les Porsche très exclusives antérieures à 1974. Egalement, d’autres modèles rares plus récents bénéficieront potentiellement d’une baisse de leur cote comme la 993 Turbo. A l’inverse, les cotes de nombreuses Porsche Youngtimers devraient s’envoler (ou presque) d’ici quelque temps (voir ci-dessous).

Voici une petite liste des modèles Porsche qui pourraient voir leur cote augmenter ces prochaines années (ATTENTION, ceci ne résulte que de simples suppositions – chiffres fournis par ClassicTrends.eu) :

Porsche 911 type G (1973 – 1989) : +11 % depuis 1 an (essai vidéo Le Porschiste Pro) :

 

Cote assez irrégulière variant d’un modèle à l’autre. Globalement, une belle augmentation depuis 2018.

Porsche 911 type 964 : +6 % depuis 2 ans :

Une cote qui a fortement décliné jusqu’en 2017 et qui repart désormais à la hausse… !

Porsche 911 type 993 (sauf modèles exclusifs : Turbo, GT2…) : +3 % depuis 1 an :

Une cote qui a subit un véritable pic en 2016, légèrement redescendue l’année suivante puis de nouveau à la hausse depuis 1 an.

Porsche à moteur avant (924, 944, 928 et 968) :

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche dévoile son nouveau Cayenne Coupé !

 

Par Louis Arsonneau

Alors que l’on vient d’apprendre que la firme de Stuttgart allait verser une prime de 9 700 € à ses salariés, Porsche dévoile officiellement son nouveau Cayenne Coupé. Avec un style plus racé et plus sportif que celui du Cayenne, cette nouvelle variante de la gamme fera très probablement fureur chez les concessionnaires…

Des espions avaient récemment surpris le Cayenne Coupé encore camouflé en phase de tests. C’est désormais officiel, la marque allemande va commercialiser le Cayenne Coupé afin d’engager la bataille contre les autres constructeurs premium : BMW avec son X6, Mercedes avec son GLE, Audi avec son Q8 ou encore Lamborghini avec son Urus.

Le toit plongeant à l’arrière et la lunette inclinée permettent de différencier ce nouveau Cayenne Coupé du Cayenne. Globalement, la silhouette reste identique à celle de la version « basique » avec une face avant massive intégrant les feux à LED 4 points.

A l’arrière, on retrouve la nouvelle signature lumineuse de la marque allemande avec le bandeau noir ainsi que la bande LED rouge reliant les deux côtés du véhicule. A l’instar de la Panamera, ce Cayenne Coupé adopte un aileron rétractable juste au-dessus des feux afin de plaquer l’auto sur l’asphalte à hautes vitesses. Un spoiler fixe vient également s’ajouter au-dessus de la lunette arrière.

Dans l’habitacle, les passagers profitent d’un confort royal même aux places arrière. En effet, le constructeur allemand a décidé de rabaisser les assises de 30 mm à cause du toit plongeant à l’arrière. Les futurs clients de ce modèle auront le choix entre une version 4 places ou une version 4+1 places. Le nouveau Cayenne Coupé se dote, de série, d’un toit en verre panoramique et Porsche propose même en option un toit en fibre de carbone. Malgré la silhouette plongeante à l’arrière, le volume du coffre reste très généreux avec une capacité de 625 litres soit 145 litres de moins que sur le modèle Cayenne basique.

Porsche lance son nouveau Cayenne Coupé en deux versions : le Cayenne Coupé « de base » embarquant un V6 3.0 litres turbo de 340 ch et le Cayenne Coupé Turbo doté du V8 4.0 l de 550 ch. Sachez que le Lamborghini Urus embarque le même V8 4.0 l biturbo que le Cayenne Coupé Turbo même si la puissance de celui-ci a été rehaussée à 650 ch sur le SUV italien.

Comme le Cayenne, la version Coupé offrira des performances très honorables avec un chrono de 6 s pour réaliser l’exercice du 0 à 100 km/h avec le Cayenne Coupé et seulement 3,9 s pour le Cayenne Coupé Turbo.

Le nouveau Porsche Cayenne Coupé vient d’être commercialisé au tarif de 85 737 €. Il faudra compter au minimum 149 217 € pour s’offrir le modèle de 550 ch.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires