Vous êtes ici : PassionPorsche > Articles by: Auto Moto
Auto Moto

Auto Moto

Auto Moto traite de toute l'actualité automobile à travers des scoops, des essais, de l’occasion, du pratique, de l’art de vivre ou de l'insolite.

Porsche 718 Cayman GT4 et Boxster Spyder (2019) : sensations exacerbées

Renouvelées l’an dernier, les Porsche 718 Cayman et Boxster Spyder se sont depuis déclinés en plusieurs variantes, de la simple version GTS à la T, présentée quant à elle lors du dernier salon de Genève au mois de mars. Des sportives certes sympathiques, mais qui n’avaient plus vraiment le même goût depuis le retrait du six-cylindres à plat au profit d’un quatre cylindres turbocompressé, au grand dam des puristes qui se rabattaient alors évidemment sur la 911. C’était sans compter sur les nouvelles version GT4, tout juste dévoilées au grand public, quelques mois après la révélation de la GT4 Clubsport, destinée quant à elle uniquement à la piste.

Faisant évidemment la part belle au plaisir, ces deux versions n’en oublient pas le style ni l’efficacité, alliant les deux grâce à un gros travail effectué sur l’aérodynamisme. A l’avant, de nouvelles écopes font leur arrivée, tandis qu’un inédit diffuseur a quant à lui été greffé à l’arrière, intégrant deux sorties d’échappement rondes de part et d’autre. Des petits changements en apparence qui conduisent à une augmentation de 50 % de l’appui sur les trains avant et arrière, tandis que l’aileron fixe du Cayman GT4 offre quant à lui 12 kg d’appui à 200 km/h. De son…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

24h du Mans 2019 – Kevin Estre : « nous repartons un peu de zéro »

Votre victoire de l’an passé vous apporte-t-elle plus de confiance, de pression ou les deux ?

Pas de pression, mais de la confiance, c’est certain. Depuis mes débuts en endurance en 2012, Le Mans 2018 fut ma première course sans problème de fiabilité, de sortie de piste ou autre. Comme quoi, c’est possible. Nous avons gagné, nous n’avons pas spécialement quelque chose à prouver. Mais c’est aussi la finale du championnat du monde. Michaël Christensen, mon co-équipier, et moi-même, pouvons être titrés à l’issue de la course donc nous repartons également un peu de zéro.

Est-ce que ça compte à vos yeux de partir depuis une bonne place sur la grille ?

La course de l’année dernière a justement prouvé que les qualifications avaient un rôle important. La safety car est sortie en début d’épreuve, seulement deux secondes derrière notre voiture. Ce n’était pas de la chance. C’est parce que nous étions en position de tirer profit de la situation et nous avons tout de suite creusé l’écart avec nos poursuivants. Ce sera peut-être différent cette année puisque le régime de full course yellow a été introduit (une neutralisation de la course sans la sortie systématique de la safety car, ndlr).

Lire la suite sur Auto moto : magazine auto et moto

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Essai Porsche Cayenne Coupé : coupe d’été

ESSAI PORSCHE CAYENNE COUPE – A jamais premier SUV de l’histoire de Porsche, le Cayenne a contribué, dès 2003, à dynamiser les ventes de la marque allemande. Débordé il y a quatre ans par son petit-frère Macan, il continue pour autant de bien figurer sur le marché. Dès lors, la firme de Zuffenhausen a choisi d’extrapoler son potentiel à travers une inédite carrosserie Coupé, dont la cible toute trouvée est un autre modèle germanique, le BMW X6. Cela fait plusieurs années que Porsche réfléchissait à la genèse de cette variante, mais il était trop tard pour la lancer sur la deuxième génération. Voilà pourquoi elle voit le jour sur les bases du troisième opus, né fin 2017.

Petit aileron mobile

Pour compenser une décennie d’expérience en moins par rapport au X6, le Cayenne Coupé mise en premier lieu sur une silhouette plus raffinée. La chute du toit très progressive débouche sur une partie arrière bien proportionnée, au service de l’accentuation du dynamisme. Au-delà de ce coup de crayon réussi, la nouveauté sur la poupe concerne l’introduction d’un petit aileron arrière mobile, qui se lève de 135 mm à partir de 90 km/h. S’ajoutant au becquet de toit fixe, cet élément inédit pour un SUV est soigneusement dissimulé dans la carrosserie lorsqu’il n’est pas utilisé. Une fois déployé, on en ressent le bénéfice dans les courbes rapides où le train arrière se retrouve vissé au sol. Pour le reste, notre véhicule hérite des saines aptitudes du Cayenne en matière de rigueur du système de freinage…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Cayenne Coupé : dernières infos avant l’essai

PORSCHE CAYENNE COUPE – Moins de deux ans après l’arrivée de son troisième opus, voici à présent que le Cayenne se décline dans une inédite carrosserie Coupé. Elle doit lui permettre de s’inviter à la table d’un autre modèle allemand, en la personne du BMW X6. En s’immisçant dans cette catégorie, Porsche entend donner un élan supplémentaire au Cayenne, dont la base technique, via la plateforme MLB, est partagée avec ses nombreux cousins, Audi Q7, Lamborghini Urus, Bentley Bentayga.

 

Loin de verser dans le tape-à-l’œil, l’inclinaison de la chute de toit est finalement plutôt cohérente par rapport au gabarit de ce SUV. De profil ou de trois-quarts arrière, le Cayenne Coupé se révèle bien proportionné avec cet abaissement du toit de 2 cm, au profit de l’accentuation du dynamisme. Au-delà du design, la grande nouveauté sur la poupe concerne l’introduction d’un petit aileron arrière mobile, inclinable selon la vitesse. Il s’agit d’un élément inédit, soigneusement dissimulé à tel point qu’il se fond totalement dans la carrosserie lorsqu’il n’est pas utilisé.

La contrepartie évidente de cette variante Coupé pourrait être la réduction de l’espace de l’habitacle, conçu pour quatre personnes. Mais en matière de garde au toit, Porsche semble avoir pensé aux grands gabarits en abaissant l’assise arrière de 3 cm. Quant au volume de coffre, l’un des points forts du Cayenne classique (770 litres) il reste d’un niveau relativement correct, à 625 litres. Le Coupé reprend le combiné numérique intégrant le compte-tour analogique et…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Porsche Cayenne S Coupé (2019) : infos et photos officielles

Porsche Cayenne S Coupé (2019) – Déjà disponible sous le capot du Porsche Cayenne « conventionnel », le moteur de la version S fait son apparition sous le capot de la nouvelle carrosserie Coupé.

Plus lourd, mais plus performant

Rien de très nouveau sous le soleil : charge au V6 3,6l de 440 ch et 550 Nm de couple de catapulter cette nouvelle silhouette, plus basse de 2 cm (1,68 m) mais plus longue d’un peu plus 1 cm (4,93 m), et plus lourde de 5 kg (2,025 T). Malgré sa prise de poids, le nouveau Porsche Cayenne S Coupé accélère plus fort, puisqu’il gagne deux dixième de seconde sur l’exercice du 0 à 100 km/h (5,0 s).

Prime à l’aéro

Une performance probablement à mettre au crédit d’une meilleure aérodynamique, en partie grâce à l’aileron arrière déployable à partir de 90 km/h, à la manière d’une Porsche Panamera . Seule vitesse maximum voit sa valeur chuter, par rapport au Cayenne « break » : 263 km/h contre 265 km/h.

Un équipement au top

A bord du Porsche Cayenne S Coupé, on prend les mêmes et on recommence, au niveau du style. Les équipements font apparaître un Pach Sport Chrono, la direction assistée Servotronic, le réglage électronique des suspensions, ainsi que le un toit vitré panoramique.

Prix Porsche Cayenne S Coupé

Affiché 101 817 €, le Porsche Cayenne S Coupé se montre 7353 € plus onéreux, comparé au Cayenne S. Comme d’habitude du côté de Zuffenhausen, il est déjà possible de passer commande de ce nouveau modèle, depuis sa révélation officielle. Les premiers clients seront livrés dans le courant du mois d’août.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…

Catégories

Archives

Nos partenaires