Vous êtes ici : PassionPorsche > 00 - Porsche > L'entreprise > Porsche : Des perquisitions au siège pour une affaire de corruption
Porsche : Des perquisitions au siège pour une affaire de corruption

En ce début de semaine, des perquisitions ont eu lieu dans les bureaux de Porsche AG en Allemagne. Celles-ci ont été menées dans le cadre d’une enquête ouverte autour d’une affaire de corruption.
Que les choses soient claires, ces perquisitions et cette procédure diligentée par le parquet stuttgartois n’on rien à voir avec les effets et dommages co-latéraux du Diesel gate.

Dossier fiscal et corruption

On a appris que des informations très confidentielles (et probablement technologiques) auraient été fournies à un conseiller fiscal et que, bien évidemment, des rémunérations importantes auraient été versées à un membre du comité d’entreprise du constructeur de Zuffenhausen.

Ainsi ce sont quelques 176 inspecteurs de la police et du fisc accompagnés par 10 magistrats qui ont fouillé les bureaux de Porsche AG à Weissach, mais aussi ceux installés à Stuttgart, les bureaux d’un important conseiller fiscal local et les bureaux des autorités financières de la région du Bade Wurtemberg.

Si on en croit la justice allemande, des hauts responsables et dirigeants de Porsche sont soupçonnés d’avoir enfreint les obligations fiduciaires en accordant des paiements disproportionnés ou incompatibles avec sa fonction à un membre du comité d’entreprise.
Par ailleurs, les services de police font savoir qu’un responsable du fisc est soupçonné d’avoir fourni des informations confidentielles à un conseiller fiscal de Porsche AG en échange de nombreuses et onéreuses faveurs.

L’affaire est à suivre car elle pourrait impliquer des dirigeants actuels et passés de la prestigieuse firme automobile.
Ce nouveau dossier judiciaire fait suite à celui du Diesel gate pour lequel Porsche a été condamné par le tribunal de Stuttgart, il y a deux semaines, à payer une amende de 535 millions d’euros pour « manquement au devoir de surveillance pour des véhicules dont les émissions de NOx ne correspondaient pas aux normes ».

Via AP, Reuters.

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…
Catégories
Archives
Nos partenaires