Vous êtes ici : PassionPorsche > 01 - Modèles > Modèles de série > Boxster [depuis 1997] > Boxster 718 > Boxster Spyder > Essai Porsche 718 Spyder et GT4 420 ch : Prenez le manche !
Essai Porsche 718 Spyder et GT4 420 ch : Prenez le manche !

ESSAI Porsche 718 Spyder et GT4 : Pour satisfaire les amoureux de son célèbre « flat six » atmosphérique en respectant les dernières normes antipollution, Porsche a conçu un tout nouveau six cylindres à plat de 4.0 l. Doté de deux filtres à particules et capable d’évoluer sur 3 cylindres à régime stabilisé, ce bloc à injection directe anime les versions les plus sportives des 718 Boxster et Cayman baptisés Spyder et GT4. Avec une puissance de 420 ch, le nouveau « boxer » revendique 35 ch de plus que celui de l’ancienne GT4. Cette nouvelle mouture s’avère cependant moins performante que la toute dernière Porsche 718 Cayman GTS. L’objectif des Porsche 718 Spyder et GT4 est donc avant tout de procurer des émotions avec une mécanique capable d’atteindre 8000 tr/mn sans s’essouffler. En attendant l’arrivée d’une boîte automatisée PDK, la transmission s’effectue manuellement via un petit levier au débattement court et à une pédale d’embrayage aussi consistante qu’éprouvante dans les embouteillages.

 

Les Porsche 718 Spyder et GT4 s’adressent aux puristes

Prendre le manche pour garder l’aiguille du compte-tours à plus de 5000 tr/mn contribue à l’immense plaisir distillé par cette Porsche de puriste. La sonorité est également plus plaisante que celle d’un 4 cylindres suralimenté. Les fans du « flat six atmo » regretteront toutefois que la musique reste cantonnée dans les graves à haut régime. La faute aux filtres à particules. Quand le moteur tourne sur 3 cylindres, son ronronnement et ses vibrations ne sont pas non plus très envoutants. Mais les Porsche 718 Spyder et GT4 ne sont pas des instruments à vent et leurs prestations dynamiques ont de quoi combler les plus exigeants. Rabaissés de 3 cm, le châssis à suspensions pilotées se montre très ferme aux allures légales, mais confère une précision chirurgicale et reste scotché au…

FacebooktwitterpinterestlinkedinmailFacebooktwitterpinterestlinkedinmail

Pour consulter l'article original et complet, cliquez ici.

Suivez-nous…
Catégories
Archives
Nos partenaires